single

Vaincre l’insécurité est une priorité du gouvernement dans la région, selon Moctar Ouane

Avant de regagner Bamako, le Premier ministre a confié à la presse sa satisfaction, à l’issue de sa visite de travail du 18 au 21 mars dans la Région de Mopti. Au cours de son séjour, le chef du gouvernement est allé au contact des populations. Les échanges directs ont permis à Moctar Ouane d’être à l’écoute de nos compatriotes affectés par la crise qui sévit en 5è région. Une opportunité pour mieux comprendre leurs préoccupations et angoisses, afin d’apporter les réponses adéquates.

Le Premier ministre a expliqué que cette visite a également été une occasion utile pour faire le point de la situation, préparer le retour de l’État et des services sociaux de base dans les régions du Centre affectées par la crise depuis quelques années. Il a pu se faire une idée précise de la situation sécuritaire et engager des actions humanitaires en faveur des personnes déplacées internes.

Rappelons que dès son arrivée, le chef du gouvernement s’est rendu au camp militaire de Sevaré pour y exprimer la compassion de la nation, suite au décès de soldats à Tessit et à Boni.
Il a procédé aussi au lancement des travaux de construction et à l’inauguration d’infrastructures comme l’unité d’hémodialyse de l’hôpital Sominé Dolo et le Centre d’appareillage orthopédique de Mopti. «Ces deux infrastructures contribueront à améliorer l’offre de soins dans les régions du centre, de soulager les souffrances des populations et surtout d’amener des soins aux personnes en situation de handicap», a expliqué Moctar Ouane.

Autre temps fort de la visite : l’étape de Konna. Dans cette ville symbole de la résistance à la barbarie, le Premier ministre a visité le port de pêche réhabilité. Une infrastructure qui contribue à la relance des activités économiques dans cette zone durement affectée par l’insécurité. Vaincre l’insécurité est aussi une priorité du gouvernement dans la région. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, la relance de l’activité économique constitue une articulation intelligente entre la sécurité et le développement. Moctar Ouane a également procédé au lancement des travaux d’aménagement du tronçon Mopti-Sevaré.

Pour le chef du gouvernement, cette réalisation importante contribue au désenclavement de la région en facilitant les échanges commerciaux et l’accès aux soins de santé. Il a précisé que ces travaux constituent le début d’une dynamique qui va se poursuivre les mois prochains dans d’autres localités du pays.

Le chef du gouvernement a présidé aussi la réunion du Cadre politique de gestion de la crise au centre, en présence des gouverneurs de Ségou et de Mopti. D’après lui, cette réunion délocalisée à Mopti a permis de donner un sens à cette structure. Il s’agissait, selon lui, de faire le point de la situation sécuritaire, d’engager les actions adéquates.
La rencontre a permis d’avoir un état actualisé de la situation sécuritaire dans ces régions. Et subséquemment, de savoir quelles sont les dispositions à prendre pour contribuer à renforcer la stabilité et la sécurité.

Au cours de la conférence des cadres élargie aux forces vives de la région, le Premier ministre Moctar Ouane a pu s’enquérir des préoccupations auxquelles il a promis d’apporter des réponses idoines.

À noter que le chef du gouvernement s’est rendu aussi à Bandiagara où il a remis 15 tonnes de riz, 40 cartons de savon et de l’huile aux déplacés internes. Mais aussi du matériel au Centre de santé de référence de la ville.

Moctar Ouane a expliqué qu’à Bandiagara, il était venu témoigner de la solidarité et de la compassion de la nation à ces populations fortement meurtries car il y a eu des villages attaqués et des campements détruits. Il a promis aux déplacés que tout sera fait pour favoriser leur retour dans leurs terroirs.


Envoyé spécial
Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER