single

Mme Djikiné Hatouma Gakou a animé la conférence de presse

La Fédération malienne des associations de personnes handicapées du Mali (FEMAPH) est aussi préoccupée par la situation socio-politique qui prévaut dans notre pays depuis quelques jours.

À cet effet, elle a organisé, lundi dernier, un point de presse dans ses propres installations pour se prononcer sur les événements de ces derniers jours, notamment la démission du président de la Transition Bah N’Daw et du Premier ministre Moctar Ouaneet la confirmation de Assimi Goïta comme président de la Transition par la Cour constitutionnelle.

La conférence était animée par la présidente de la FEMAPH et également membre du Conseil national de la Transition (CNT), Mme Djikiné Hatouma Gakou. D’entrée de jeu, elle a expliqué que les personnes handicapées restent attentives à la situation.

«Nous sommes mobilisés car c’est une question d’intérêt national», a souligné Mme la présidente de la FEMAPH, tout en exprimant le soutien ferme de son organisation aux autorités actuelles de la Transition pour une large consultation des forces vives.

La conférencière a aussi saisi l’occasion pour remercier la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pour l’accompagnement du peuple malien dans sa quête de paix, de stabilité, de sécurité, de démocratie et de cohésion sociale.

Elle a rappelé la détermination de la FEMAPH à accompagner le président de la Transition dans sa démarche inclusive pour la réussite d’une transition apaisée.

Au regard des instruments juridiques adoptés par le Mali pour l’inclusion des personnes handicapées, les autorités de la Transition ont fait le choix de les impliquer dans la gestion de la vie publique, en nommant leur représentant au CNT, a rappelé Mme Djikiné Hatouma Gakou.

Aminata DIARRA

autho

Aminata Diarra

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER