single

Dr Choguel Kokalla Maïga avec les membres de la CSTM

La réussite de la Transition passera nécessairement par l’apaisement du climat social. Cette conviction est largement partagée par les hautes autorités du pays qui ne cessent de multiplier les actions dans le sens du rassemblement autour de l’essentiel. C’est dans ce cadre que le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga, après avoir rencontré les responsables de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) mardi à la Bourse du travail, a poursuivi ses visites de courtoisie aux autres centrales syndicales le mercredi après-midi.

Il s’est en effet rendu successivement aux sièges de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), de la Confédération malienne du travail (CMT), ainsi que de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM). Face à ses interlocuteurs, Choguel Kokalla Maïga a exposé la vision de son gouvernement pour mener à bien la Transition. Il s’agit de l’amélioration de la sécurité, des réformes politiques et institutionnelles et de la stabilité sociale.

À l’issue des différentes rencontres, les responsables de ces trois organisations ont apprécié la démarche du chef du gouvernement, promettant d’accompagner les autorités pour la réussite de la transition.
Selon le secrétaire général de la CSTM, cette visite prouve à suffisance l’importance que les autorités accordent aux organisations syndicales.

Ce qui dénote de la volonté des autorités d’associer l’ensemble des forces vives à la gestion du pays pendant la Transition. « Nous y sommes et apporterons notre contribution à relever un certain nombre de défis déjà indiqués », a assuré Hamadoun Amion Guindo. Cela pour le bien de l’ensemble du peuple malien.

Toutefois, l’occasion était opportune pour certains dirigeants syndicaux de mettre sur la table quelques doléances et procédé à des rappels. Ainsi, Kamaté Kadiatou Touré de la CMT s’est réjouie des assurances données par le Premier ministre pour faire face à la flambée des prix sur les marchés. « Il a dit que par rapport à cela, le président de la Transition lui a instruit d’entendre le ministre du Commerce afin qu’ils puissent voir ce qu’il y a lieu de faire au niveau gouvernemental », a-t-elle confié.

Pour sa part, le 2è secrétaire général adjoint de la CDTM, qui est représentée dans le gouvernement à travers la ministre de l’Éducation nationale, Sidibé Dedeou Ousmane, a sollicité le traitement diligent de ses revendications déjà sur la table du gouvernement. « Nous souhaitons qu’ils accélèrent les discussions pour que nous puissions arriver à des accords convenables pour les deux parties, afin d’être dans les meilleures conditions permettant d’accompagner le gouvernement dans ses actions », a plaidé Ousmane Almoudou.

Aussi, la centrale syndicale a promis de soutenir les efforts du gouvernement dans le processus de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

À noter qu’au cours de ces visites de courtoisie aux partenaires sociaux, le chef du gouvernement était accompagné de la ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Diawara Aoua Paul Diallo.

Aboubacar TRAORÉ

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER