single

Après Nouakchott jeudi, le président de la Transition Bah N'Daw a poursuivi vendredi et samedi sa tournée régionale de prise de contact avec ses pairs de pays membres du G5 Sahel, notamment le Niger et le Burkina Faso.


A Niamey et Ouagadougou, le président de la Transition Bah N'Daw a eu des entretiens avec les présidents Mahamadou Issoufou du Niger et Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso. Au cours de déjeuners en tête-à-tête qu'il a eu avec ses homologues, le président de la Transition a échangé sur des sujets communs de coopération bilatérale et de développement entre ces États et le Mali.

Et tout naturellement, la coopération sécuritaire est un sujet de préoccupation majeure pour ces pays. À l'issue des échanges, les chefs d'État ont réaffirmé leur volonté d'unir leurs forces pour faire face à la menace terroriste qui continue d'endeuiller les pays du G5 Sahel et, notamment, le triangle formé par le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Ces trois pays sont en proie aux violences quotidiennes des groupes armés terroristes et djihadistes.


Pour endiguer cette violence, les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) doivent réaffirmer leur coopération militaire et sécuritaire avec la Force conjointe G5 Sahel, la Force Barkhane et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) pour le cas du Mali.


Le président de la Transition, Bah N'Daw, et sa délégation comprenant trois ministres (le colonel Sadio Camara de la Défense et des Anciens combattants, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga de l'Administration territoriale et de la Décentralisation et Zeïni Moulaye des Affaires étrangères et de la Coopération internationale) sont arrivés, samedi soir, à N'Djamena. Il a eu le soutien de ses pairs du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Niger, pour défendre une position commune des États confrontés à la menace terroriste.


Avant la tenue du sommet du G5 Sahel à N'Djamena, lundi et mardi, le président Bah N'Daw échangera avec le président tchadien, le maréchal Idriss Deby Itno, sur la position commune des trois chefs d'État consultés.


Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a réaffirmé la volonté de son pays de renforcer davantage la coopération militaire et sécuritaire entre nos deux pays.


Même disponibilité à Ouagadougou samedi, où les chefs de la diplomatie, Alpha Barry du Burkina Faso et Zeïni Moulaye du Mali ont, aussi, réaffirmé la volonté des deux chefs d'État de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines, notamment au plan sécuritaire .


Le ministre burkinabé des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Alpha Barry, a annoncé que le sommet de N'Djamena va examiner la feuille de route du Sommet de Pau (France) pour consolider davantage les engagements des États africains concernés et la France.


Par Moriba COULIBALY

Envoyé spécial

autho

Moriba Coulibaly

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER