single

Mme Mbaranga Gasarabwe remet les clés des véhicules au ministre Mohamed Sidda Dicko

Les Nations unies, à travers la MINUSMA et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), viennent de renforcer les capacités opérationnelles du pôle judiciaire spécialisé de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée et de la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée de notre pays en les dotant d’importants lots de matériels roulants, informatiques et bureautiques.

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, a remis hier officiellement ces matériels au ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Sidda Dicko, dans les locaux dudit département. Ces équipements, offerts par la MINUSMA à travers sa section des affaires judiciaires et pénitentiaires, et l’ONUDC, sont composés des équipages de sécurité et d’investigation en plus des matériels roulants, informatiques et bureautiques.

Ces dons s’inscrivent dans le cadre de l’appui conjointe au pôle judicaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et de criminalité transnationale organisée (PJS), y compris sa brigade d’investigation spécialisée (BIS).

La dotation est composée de deux lots. Le premier lot contient 35 ordinateurs portables cofinancés par une contribution du gouvernement des États-Unis, ainsi que 5 véhicules 4X4, 12 motos, du matériel informatique complémentaire et des outils d’enquête divers.

Le second lot comprend un bus, cinq systèmes d’enregistrement biométrique portatif, un logiciel d’analyses de données téléphoniques, du matériel informatique, bureautique et de communication, des équipements de police technique et scientifique, un système de contrôle par rayons X.

Ce second lot inclut, par ailleurs, des formulaires de renseignement et de saisie à l’usage des forces armées pour faciliter le transfert de suspects et de pièces à conviction depuis des opérations au PJS. Ces formulaires devraient faciliter les enquêtes judicaires relatives aux personnes appréhendées par les FAMa.

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies au Mali a estimé que cette dotation permettra de renforcer les capacités opérationnelles du PJS notamment en facilitant la mobilité des magistrats et des enquêteurs et leur déploiement rapide sur les scènes de crime. Et ce, particulièrement dans les régions les plus affectées par l’insécurité.

«Je pense bien sûr tout particulièrement au Centre du Mali où une antenne régionale du PJS est en cours d’établissement», a précisé Mme Mbaranga Gasarabwe.

Pour sa part, la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES) a reçu des équipements de sécurité, un mini bus pour le transport des détenus, et deux motos équipées. Mme Mbaranga Gasarabwe indiquera que ces équipements sont destinés à la protection et aux opérations des unités qui composeront la nouvelle brigade d’investigation rapide de l’administration pénitentiaire (BIRAP). C’est une brigade que la DNAPES doit mettre en place cette année avec l’appui de la MINUSMA.

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Sidda Dicko, notera que le choix porté sur ces structures bénéficiaires est pertinent et amplement justifié. Car, selon lui, la lutte contre le terrorisme nous oblige à renforcer, chaque jour davantage, les capacités opérationnelles du pôle, à travers le renforcement de ses effectifs, mais aussi son équipement en moyens matériels et logistiques afin qu’il soit à la hauteur des défis auxquels notre pays fait face.


Oumar Diakité

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Bamako très sale

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER