single

La 5G offrira aux utilisateurs un débit Internet ultra-rapide

Cette technologie permettra de répondre à l’exploitation du trafic mobile et à la demande croissante des besoins des clients en termes de qualité de la connectivité

Après le déploiement des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G, Orange-Mali a sollicité et obtenu de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications tics et postes (AMRTP) l’autorisation de mener une phase pilote et de faire les premiers tests de la 5ème génération de technologie mobile (5G) à Bamako et dans les Régions. Ces opérations ont été lancées mercredi dernier dans un hôtel de la place.

C’était à la faveur d’une cérémonie présidée par le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Me Harouna Mamadou Toureh. Il était entouré du directeur général d’Orange-Mali, Brelotte Ba et des responsables de Wuwei Mali.

La 5G succèdera à termes à la 4G. Elle offrira aux utilisateurs un débit Internet ultra rapide et performant dépassant 1 Gigabit/s (débits maximums théoriques) contre 150 Mb/s pour la 4G. La latence sera divisée par 10 par rapports à la 4 G, permettant ainsi une « grande réactivité » tout en ouvrant des perspectives pour l’exploitation de l’Internet des objets (IOT), l’interconnexion entre l’Internet et des objets, des lieux et des environnements physiques.

Selon une note d’information destinée à la presse, la 5G technologie permettra de répondre à l’exploitation du trafic mobile et à la demande croissante des besoins des clients en termes de qualité de la connectivité. Malgré son ultra connectivité, la 5G consomme moins d’énergie, limitant ainsi son impact sur l’environnement, souligne la note.

à terme, Orange-Mali entend parvenir à une large couverture (la plus possible) du territoire, tout en contribuant de manière continu et innovante au développement de l’économie numérique du Mali. «La 5G que nous présentons avec notre partenaire Huawei, est une technologie qui permet d’atteindre des débits de connexion 10 fois supérieurs à ceux de la 4G.

Cette évolution permettra de développer de nouveaux services pour les consommateurs, les entreprises et l’administration. Elle permettra également d’absorber la croissance de trafic d’Internet mobile », a expliqué son directeur général. Pour Brelotte Ba, cette phase «pilote » est une illustration de l’engagement d’Orange-Mali aux côtés du gouvernement du pays à démocratiser l’accès à l’Internet haut débit à coût optimisé.

Cet engagement a été salué par le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Modernisation de l’Administration qui a félicité la direction générale d’Orange-Mali pour cette initiative.

« En termes de recettes budgétaires, nous espérons que l’utilisation de la 5G et de toutes les technologies modernes à notre disposition et à la disposition des partenaires d’Orange Mali nous permettra d’accroître non seulement les ressources du Trésor public mais aussi de diminuer sensiblement le coût de la communication et de l’Internet pour les populations », a insisté Me Harouna Mamadou Toureh. Il entend, pour ce faire, rester en contact permanent avec Orange-Mali et les autres partenaires afin d’atteindre ces objectifs d’ici la fin de la Transition. Après une projection vidéo sur la 5G, les officiels ont visité les stands installés à cet effet.

Babba B. COULIBALY

autho

Babba B. Coulibaly

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER