single

Les conférenciers ont réaffirmé leur soutien aux organes de la Transition

Issa Kaou N’Djim, le président de l’Appel citoyen pour la réussite de la Transition (ACRT Faso Ka Wélé), a appelé à une grande mobilisation le jeudi 3 juin prochain à la place de l’Indépendance en soutien à la Transition. C’était au cours d’une conférence de presse hier à la Maison de la presse.

Dans une déclaration lue devant les journalistes, l’Appel citoyen pour la réussite de la Transition (ACRT Faso Ka Wélé) et alliés se disent résolument engagés pour la réussite de la Transition.

Ils disent constater avec regret la dégradation du climat sociopolitique et sécuritaire du pays, les difficultés dans la mise en œuvre des missions assignées à la Transition par la Charte notamment le rétablissement et le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, la refondation de l’État et la cohésion sociale. Ils ont pris acte de la démission du président de la Transition et du Premier ministre. Et ont adressé leurs félicitations au colonel Assimi Goïta, désormais président de la Transition, chef de l’État, suite à l’arrêt de la Cour constitutionnelle le 28 mai 2021.

L’ACRT et ses alliés ont donc adressé leurs félicitations au nouveau président, le colonel Assimi Goïta, et réaffirmé leur soutien à l’ensemble des organes de la Transition pour assurer la continuité de l’État. Et pour matérialiser leur soutien, ils appellent nos compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur à sortir massivement le jeudi 3 juin prochain à la Place de l’Indépendance pour réaffirmer leur soutien à la réussite de la Transition, sous le leadership du colonel Assimi Goïta.

Selon le président de l’ACRT, Issa Kaou N’djim, il y avait des blocages dans l’exécution des missions assignées à la Transition, à cause des ingérences de la communauté internationale. Il a révélé qu’au cours de sa rencontre avec le colonel Assimi Goïta suite à l’arrêt de la Cour constitutionnelle le confirmant comme président de la Transition, il lui a demandé de mettre le grappin sur tous ceux qui ont détourné l’argent public, même au sein de l’Armée.

Aussi, il lui a demandé de réduire le train de vie de l’État, notamment le budget de la présidence, de la Primature et du Conseil national de Transition. Issa Kaou N’djim a révélé avoir suggéré aussi de procéder au contrôle physique des travailleurs au niveau de l’administration. Pour la matérialisation de ces actions, il a invité les populations à se mobiliser pour soutenir le colonel Assimi Goïta.

Il a rappelé que les Burkinabè sont fiers de Thomas Sankara qui fut un bâtisseur et les Rwandais aussi de Paul Kagamé qui a lui aussi remis son pays sur les rails, après un épouvantable génocide en 1994. De même, les Ghanéens sont fiers de Jerry Rawlings qui a mis son pays sur le chemin du développement et la démocratie. Tous ces illustres personnages sont des militaires, a souligné le président de l’ACRT pour qui le colonel Assimi Goïta est une chance pour le Mali. C’est pourquoi, les populations doivent se mobiliser pour le soutenir dans la mise en œuvre de la Charte de la Transition.

Pour Issa Kaou N’djim, la mobilisation des Maliens, le jeudi 3 juin prochain, prouvera aux yeux du monde entier que le colonel Assimi Goïta est soutenu par le peuple. Tour à tour, la représentante des femmes de Kati, des jeunes et des femmes de l’ACRT ont appelé à une grande mobilisation pour soutenir la Transition désormais dirigée par le colonel Assimi Goïta.


Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER