single

Ce jour du 25 décembre 2020, restera à jamais gravé dans nos mémoires. L’annonce du décès de notre frère et ami Soumaïla Cissé nous a abasourdi, nous laissant dans une profonde tristesse, dans un total désarroi.
Durant les six longs mois de ta captivité du 25 mars au 8 octobre 2020, nous avons pensé à toi, nous avons prié pour toi, nous t’avons tant attendu… Ta libération a été un moment exceptionnel au cours duquel les Maliens enfin soulagés, ont manifesté leur immense joie… Nous t’avions retrouvé et pouvions espérer poursuivre avec toi le chemin, partager des moments en famille, échanger sur le devenir de notre cher pays.
Le destin l’a voulu autrement… En ce jour de Noël, à notre grande consternation, Dieu t’a rappelé à lui, Lui qui donne la vie et la reprend. Avec ton départ pour l’au-delà, nous perdons un frère, un ami, un homme affable et sympathique, un homme droit et loyal, un homme vif, intelligent et méthodique.

Nous perdons un digne fils du Mali, un homme qui a servi son pays avec abnégation et détermination… occupant de grandes fonctions, les assumant avec brio mais restant toujours simple et accessible
Nous perdons un professionnel d’exception, un expert remarquable, un homme d’expérience qui a apporté une précieuse contribution à la construction de son pays mais aussi de l’Afrique en particulier des états de l’UEMOA.
Nous perdons un leader, largement au-dessus de ses pairs qui a su s’imposer et rassembler autour de lui des milliers de personnes, un homme politique crédible qui a symbolisé les aspirations de si nombreux Maliens et a été leur porte-voix.
Aux lendemains de ta disparition, attristés et affligés, nous présentons nos sincères condoléances à ton épouse Astan, qui dans toutes les épreuves a montré une grande dignité, à tes fils qui ont toujours agi avec discernement et discrétion, aux membres de ton parti et à tes camarades qui ont perdu leur Président, leur Père.

L’année 2020 aura été une année tourmentée, perturbée et perturbante. Le Mali a connu de multiples crises sécuritaire, socio politique et sanitaire. Dans un pays dévasté, anéanti et meurtri, la pandémie de la Covid-19 ne pouvait que sévir. Aujourd’hui, nous assistons impuissants aux décès de nombreux proches, parents, amis et connaissances… Tu auras toi aussi subi cette vague meurtrière. N’aurions-nous pas pu éviter ces drames, si nous nous étions mieux préparés et organisés pour affronter cette épidémie ?
Il convient d’agir autrement, de repenser nos façons de vivre, de retrouver nos valeurs de solidarité, d’intégrité, d’équité, de renforcer notre sens civique. Oui, il nous faut une véritable prise de conscience, un changement radical de comportements !! Certains que ton engagement pourra inspirer, que ta mémoire pourra ainsi se perpétuer.
Cher Soumaïla, tu as marqué l’histoire du Mali, tu as marqué notre histoire personnelle. Tu resteras à jamais présent dans nos vies.

Que la terre te soit légère ! Que ton âme repose en paix !

Bassari TOURÉ

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER