single
La France a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU après que le président de la Transition Bah N'Daw et le Premier ministre Moctar Ouane ont été démis de leurs fonctions par le vice-président Assimi Goïta ce mardi.


Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a fait savoir, ce mardi, depuis l’Assemblée Nationale française. Paris va « provoquer la réunion (du Conseil de sécurité) ce matin heure de New York (...) pour prendre en considération la grave situation au Mali », a indiqué Jean-Yves le Drian, cité par l'Agence de presse Anadolu.


Le chef de la diplomatie française a condamné « avec la plus grande fermeté » ce qu’il qualifie de « coup de force » initié « à la suite d’un changement de gouvernement ». Il souligne par ailleurs que cette condamnation « ferme est une condamnation unanime » de tous les Etats africains et européens.


À noter que c’est le vice-président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, qui a « mis hors de leurs prérogatives », le président Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane, selon un communiqué publié mardi sur les antennes de L'ORTM.


S. SIDIBÉ
autho

Souleymane Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER