single

L’ouvrage permet d’économiser une centaine de kilomètres pour rejoindre la Commune de Fourou

Le conseil régional de Sikasso a procédé, mardi dernier, à la réception provisoire du pont de Lafiala dans la Commune rurale de Loulouni, Cercle de Kadiolo. La délégation était conduite par le 2ème vice-président du conseil régional, Samba Sanogo. Il était accompagné de la cheffe de division développement rural, aménagement territorial et planification du service technique du Conseil régional, Mme Diallo Mariam Camara, du président du Conseil de cercle de Kadiolo, Moulaye Diabaté et de représentants de plusieurs services techniques régionaux.

Les travaux de construction de ce pont ont été financés par la Coopération Suisse à hauteur de 22 millions de Fcfa. D’une longueur de 12,40m avec une largeur de 4,20m, l’ouvrage assure le désenclavement du village de Lafiala et de plusieurs localités voisines de la Commune de Fourou. Le conseiller du chef de village de Lafiala, Mamadou Traoré et l’imam Ibrahim Sanogo ont vivement remercié le conseil régional et ses partenaires pour la réalisation de ce joyau.

«Ce pont est construit sur la traversée de l’eau, cet endroit est une large rivière pendant l’hivernage. C’est le Tout-Puissant qui a veillé sur nous, sinon le village allait enregistrer plusieurs noyades», a révélé l’imam Ibrahim Sanogo. Il a déclaré que la construction de ce pont leur a enlevé une grosse épine des pieds avant d’inviter le Conseil régional et ses partenaires à compléter les travaux en faisant des digues d’accès.

Pour le conseiller du chef de village de Lafiala, Mamadou Traoré, l’initiative est salutaire car elle permet aux usagers d’économiser environ 100 km pour joindre la Commune rurale de Fourou en saison hivernale. Pour sa part, le président du Conseil de cercle de Kadiolo a souligné qu’auparavant, les populations de Loulouni et de Fourou avaient évoqué la nécessité de construire ce pont. «Comme nous n’avions pas les moyens de le faire, nous avons fait remonter la requête au niveau du Conseil régional qui s’en est occupé rapidement avec ses partenaires », a expliqué Moulaye Diabaté. Il a saisi l’occasion pour inviter le conseil régional à prolonger la digue jusqu’à la berge pour que le pont soit utilisable en toute saison.

Selon la cheffe de division développement rural, aménagement territorial et planification du service technique du Conseil régional, ce pont facilitera le désenclavement de la localité. Il contribuera au renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles du Conseil régional pour la promotion du développement économique régional. «Le pont a été construit dans les règles de l’art. L’entreprise en charge de la construction a ajouté la digue d’accès qui ne figurait pas dans le contrat », a ajouté Mme Diallo Mariam Camara.

La délégation régionale a donc fait la réception provisoire tout en formulant certaines réserves, notamment l’implantation des panneaux de signalisation, l’aménagement des alentours du pont et la nécessité de construire des digues d’accès qui ne figuraient pas dans le contrat initial.

Fousseyni DIABATÉ
Amap-Sikasso

autho

Fousseyni Diabaté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER