single

L’UNICEF et d’autres partenaires ont conduit ce programme de promotion de l’assainissement

Le ministrede l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné, a présidé, mardi dans la Commune de Niena, la cérémonie de certification «fin de défécation à l’air libre» de dix communes dans la Région de Sikasso. Les autorités régionales, locales et communales, la représentante de l’UNICEF, Mme Sylvie Fouet et 15 directeurs régionaux de l’assainissement et du contrôle des pollutions et nuisances y ont participé.

L’objectif recherché est de contribuer à la promotion des bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement pour un changement de comportement en vue de l’abandon de la défécation à l’air libre et de donner plus de visibilité à l’approche «Assainissement total piloté par la Communauté» (ATPC), créer une saine émulation entre les communes en matière d’hygiène et d’assainissement. Depuis mars 2009, le Mali a adopté l’approche ATPC pour permettre à plus de personnes vivant en milieu rural d’avoir accès à un assainissement amélioré et éradiquer la défécation à l’air libre qui constitue un danger pour la santé publique et un problème de respect de la dignité humaine.

C’est dans ce contexte que sur financement du gouvernement des Pays-Bas, la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et nuisances (DNACPN) et l’UNICEF ont décidé de conduire par approche communale le programme de promotion de l’ATPC dans 65 communautés du Cercle de Sikasso.

Dans son intervention, le ministre Konéa remercié les autorités régionales et locales de Sikasso, les 15 directeurs régionaux de l’assainissement de Kayes à Ménaka ainsi que tous les maires qui ont fait le déplacement pour participer à cette cérémonie. Il a également remercié les partenaires techniques et financiers représentés par Mme Sylvie Fouet de l’UNICEF, pour avoir pris à corps cette question d’assainissement au niveau local dans notre pays. «Il faut mettre en place les moyens de suivi périodique de cette opération » a indiqué le ministre Koné.

Pour la représentante de l’UNICEF,la défécation à l’air libre a de graves conséquences sur la santé, la dignité, la sécurité et à long terme sur le développement socioéconomique. Les excréments humains sont en effet la principale source de maladies qui déciment les enfants de moins de 5 ans à travers les maladies diarrhéiques, la typhoïde les infections gastro intestinales et certaines maladies respiratoires. Au Mali, 2 millions de personnes pratiquent la défécation à l’air libre. «Vous êtes un modèle de comment les choses peuvent changer de façon positive.

L’assainissement total piloté par les communautés, ATPC,est un changement de comportement. Les Maliens peuvent mettre l’assainissement au cœur de leur préoccupation, car les interventions extérieures ne sont qu’un appoint», a souligné Mme Sylvie Fouet. Au cours de la cérémonie, le ministrede l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable et sa suite ont visité certaines latrines et dispositifs de lave main dans 3 ménages avant de suivre la signature du PV de certification par le préfet, les responsables du centre de santé de référence et de la direction régionale de l’assainissement de Sikasso. Modibo Koné a remis des matériels d’assainissement aux maires des dix communes retenues.

Auparavant, la délégation ministérielle avait visité la direction des eaux et forêt et celle de l’assainissement du contrôle des pollutions et des nuisances ainsi que la décharge finale de Sikasso. Au niveau des services visités, le ministre Koné a salué l’engagement des travailleurs mais qui sont handicapés par le manque de matériel et de personnel.

«Nousavons décidé de venir au secours de la ville de Sikasso afin que cette décharge puisse être fonctionnelle sur une période de 10 à 20 ans en aménageant les autres cellules qui ne sont pas encore aménagées», a précisé le ministre. Sur 4 cellules que compte la décharge, une seule est aménagée. Le ministère est en train de chercher le financement nécessaire pour gérer les autres cellules.

Fousseyni DIABATÉ

Amap-Sikasso

autho

Fousseyni Diabaté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER