single

Le phénomène est accentué par de mutiples facteurs

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en partenariat avec la Maison de la presse (MP), a organisé, jeudi dernier à Sikasso, une session de formationsur l’amélioration des contenus éditoriaux sur la migration à l’intention des médias maliens. La session a été financée par le projet « autonomiser les jeunes dans les médias et la communication » de l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) à travers le ‘’Fondo Africa’’ du Ministère des affaires étrangères et de la coopération Italienne (MAECI).

La cérémonie d’ouverture était présidée par le gouverneur de la Région de Sikasso, Sinè Dembélé. C’était en présence du représentant de l’UNESCO au Mali, Saip Sy, du représentant de la Maison de la presse, Daouda Konaté et du maire de la Commune urbaine de Sikasso, Kalfa Sanogo.

Durant deux jours, les journalistes venus de Bamako, Kayes, Koulikoro, Mopti et les résidents de Sikasso ont échangé sur les enjeux politiques, économiques, démographiques et sécuritaires de la migration. Il s’agissait également de partager les expériences sur les risques de la migration irrégulière, le rôle des médias dans la déconstruction des mythes et préjugés sur la migration ainsi que les perspectives pour fournir de meilleurs contenus éditoriaux sur la migration.

«Le Mali, pays d’émigration, est de nos jours devenu un lieu de transit pour les flux migratoires. La migration est surtout accentuée par des facteurs multiples qui sont d’ordre culturel, économique et environnemental», a déclaré le gouverneur de la Région de Sikasso, ajoutant que la migration est aussi liée aux conflits que connait ces temps-ci notre sous-région.

Pour une meilleure gestion du phénomène, le chef de l’exécutif régional a souligné que les médias maliens ont un rôle prépondérant. «Ces genres de rencontres permettent d’apporter des réponses à la situation de la migration», a-t-il affirmé avant d’encourager les faitières de la presse malienne à multiplier les initiatives qui visent à promouvoir les contenus des publications et des productions en lien avec les questions de la migration. « Les attentes des autorités régionales vis-à-vis des acteurs de la presse sont énormes au moment où notre pays connait une période de transition caractérisée par une grave crise multidimensionnelle et l’organisation des élections générales», a conclu Sinè Dembélé.

De son côté, le représentant de la Maison de la presse a indiqué que la préoccupation de sa structure se résume à «comment relever le défis du contenu ? ». Il s’agit pour les faitières, de réfléchir aux opportunités de renforcement de capacité afin que la qualité des productions et publications des journalistes puisse sous-tendre l’intérêt et le respect du public. Se prononçant sur la migration, Daouda Konaté a signalé que le phénomène constitue une préoccupation de la communauté internationale. Malgré tout, il a souligné que la présente rencontre offre l’opportunité aux participants de découvrir des cas de réussite des migrants de retour au pays. Il a saisi l’occasion pour remercier, au nom de la MP, le bureau de l’UNESCO pour son soutien multiforme et constant à l’endroit de la MP.

Selon le représentant de l’UNESCO au Mali, le projet « autonomiser les jeunes dans les médias et la communication » contribue à améliorer l’accès à l’information de l’opinion malienne, notamment des jeunes sur les risques et les opportunités liées à la migration. Ce, à travers un contenu médiatiqueobjectif et adapté (qui répond à l’atteinte de l’ODD 6 qui garantit l’accès du public à l’information). Saip Sy a, enfin, salué l’engagement constant et efficace du ministère de la communication et de l’économie numérique dans le cadre de la mise en œuvre du présent projet.

Le représentant de studio Tamani à Sikasso, Christian Dakouo, bénéficiaire de la formation, s’est réjoui de l’initiative. Il a invité les organisateurs à multiplier ces genres de rencontre, qui permettront de renforcer la capacité des journalistes sur l’épineuse question de la migration au Mali.

Le maire de la commune urbaine de Sikasso, Kalfa Sanogo, a exhorté les journalistes à sérieusement s’édifier sur les questions liées à la migration pour pouvoir fournir des contenus éditoriaux de qualité à la population.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso


autho

Mariam F. Diabaté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER