single

La rencontre visait à partager, entre autres, la vision de développement, les acquis et les contraintes

Le Conseil régional de Sikasso a tenu, lundi dernier dans ses locaux, la session du comité de pilotage du Développement économique régional (DER) au titre de l’année 2021. L’évènement était présidé par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga. Il avait à ses côtés, le gouverneur de de la 3è Région Sinè Dembélé, le président du Conseil régional Yaya Bamba, le maire de la Commune urbaine de Sikasso Kalfa Sanogo.

La rencontre a été marquée par la présentation du rapport de rendement de l’année 2020, la présentation des grands axes du plan de travail de l’année 2021 et la présentation des grandes problématiques de développement de la région. Il s’agissait aussi d’exposer les interventions des partenaires techniques et financiers dans la région et de présenter l’état de mise en œuvre des orientations du Plan stratégique de développement régional (PSDR).

«J’apprécie à sa juste valeur, cette démarche entreprise par le Conseil régional de Sikasso car, elle contribuera à créer une dynamique de communication et de dialogue autour des enjeux du développement économique régional, mais aussi et surtout au relèvement des défis du développement durable, à l’élimination de la pauvreté et à l’émergence d’une véritable culture des droits de l’Homme», a déclaré le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, ajoutant que la deuxième étape de la réforme de décentralisation met un accent particulier sur le Développement économique régional (DER).

«à cet effet, la région se trouve au cœur du développement. La promotion économique ne viendra plus du niveau central, mais plutôt du niveau communal, local, régional pour s’arrimer aux objectifs et intérêts nationaux», a souligné le ministre Maïga.

De son côté, le président du Conseil régional de Sikasso, Yaya Bamba, a affirmé que le présent cadre visait à partager, entre autres, la vision de développement, les acquis, les contraintes, les perspectives et les défis de la région. Il s’agissait également de définir les modalités d’une articulation, coordination et alignement des différentes interventions dans la région et d’attirer l’attention des partenaires techniques et financiers sur la maîtrise d’ouvrage du développement économique régional par le Conseil régional.

Se prononçant sur les acquis du Conseil régional, Yaya Bamba a notamment énuméré la réalisation d’investissements structurants et productifs comme les pistes rurales, les aménagements hydroagricoles, la construction et les équipements des unités de transformation des produits agricoles. La construction et l’équipement des centres de formation professionnelle pour la formation qualifiante et l’insertion des jeunes ainsi que le renforcement des capacités des acteurs sur le partenariat privé en font aussi parti. Sur le registre des perspectives, le président du Conseil régional a évoqué le renforcement des effectifs des services propres au Conseil régional, l’organisation du forum régional, la poursuite de la gestion de la crise sanitaire de la Covid-19 et des déplacés internes.

Yaya Bamba a saisi l’opportunité pour attirer l’attention du ministre sur l’importance de la ferme de thé de Farako pour l’économie de la région et du Mali.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

autho

Mariam F. Diabaté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER