single

L’ONG APIDEV entend contribuer au développement économique et à la promotion socioculturelle durable au Mali

L’atelier de formation des agents chargés de l’animation des centres de Stratégie de scolarisation accélérée par passerelle (SSA/P) a débuté hier dans la salle de conférence de l’Académie d’enseignement de Ségou. Cette initiative de l’Association pour le programme intégré de développement (APIDEV) rentre dans le cadre de son projet : Appui à l’insertion, réinsertion des enfants déscolarisés et non scolarisés dans l’enseignement fondamental 1 dans la Région de Ségou en partenariat avec l’UNICEF. Son objectif global est de renforcer les capacités des animateurs afin de fournir une éducation de qualité aux enfants non scolarisés et déscolarisés.
La cérémonie d’ouverture de la rencontre s’est tenue en présence du représentant du directeur exécutif de l’ONG APIDEV, Souleymane N’Diaye, du représentant du directeur national de l’Enseignement fondamental, Harouna Camara, du point focal de l’UNICEF à l’Académie d’enseignement de Ségou, Drissa Oumar Sylla et du 5è adjoint au maire de la Commune urbaine de Ségou, Mme Sacko Djélika Haïdara.

L’ONG APIDEV entend contribuer au développement économique et la promotion socioculturelle durable du Mali à la base à travers un soutien aux initiatives locales par la communication, la formation et le renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles des communautés locales. Selon le représentant du directeur exécutif de l’ONG, au total 25.480 enfants déscolarisés et non scolarisés seront insérés ou réinsérés dans l’enseignement fondamental 1 dans la zone d’intervention du projet.

Souleymane N’Diaye précisera que le projet travaillera durant 19 mois dans 255 écoles et 34 centres SSA/P dans les communes des Cercles de Niono et Barouéli pour atteindre ses objectifs spécifiques qui visent à favoriser l’inscription de 8.166 enfants non scolarisés de 7 à 8 ans en 1è année de l’enseignement fondamental et appuyer la réinsertion de 16.332 enfants déscolarisés de 9 à 10 ans en 2è ou 3è année à travers les cours de rattrapage. Il s’agit également de contribuer à l’inscription de 982 enfants non scolarisés et déscolarisés en 3è et 4è année à travers les centres SSA/P.

L’APIDEV a toujours travaillé dans les zones difficiles que sont les Cercles de Bandiagara et Koro. C’est fort de ces expériences qu’elle a bénéficié de nouveau la confiance de l’UNICEF pour la mise en œuvre de cet ambitieux projet, a révélé Souleymane N’Diaye, avant de saluer le partenariat fécond entre les deux organisations. Quant au représentant du directeur national de l’Enseignement fondamental, il a remercié l’ensemble des partenaires de l’éducation dont l’engagement contribue à améliorer significativement la qualité de l’enseignement dans la Région de Ségou.

Mamadou SY
Amap-Ségou

autho

Mamadou Sy

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER