single

« Si la France ne cache pas vouloir réduire sa présence militaire au Sahel, le président français n'a finalement pas évoqué mardi de réduction des effectifs de l'opération anti-djihadiste, Barkhane, qui compte actuellement quelque 5100 hommes au Sahel », rapporte la rédaction de Europe 1 qui estime qu'il serait « paradoxal » d'affaiblir ce dispositif à l'heure actuelle.

L’idée de la réduction des effectifs militaires de la Force Barkhane a fait des frayeurs dans les milieux décisionnels du Sahel. Mais le président français, en annonçant clairement que cette idée n’est pas à l’ordre du jour, vient de rassurer ses pairs réunis à Nouakchott en sommet du G5 Sahel.

Emmanuel Macron s’exprimait sur le sujet mardi lors d’une conférence de presse à Paris. «Des évolutions sans doute significatives seront apportées à notre dispositif militaire au Sahel en temps voulu mais elles n'interviendront pas dans l'immédiat», a-t-il déclaré en marge du sommet du G5 Sahel à N'Djamena, en expliquant qu'il serait paradoxal d'affaiblir notre dispositif au moment où nous disposons d'un alignement politique et militaire favorable à la réalisation de nos objectifs ».

Emmanuel Macron qui était annoncé au sommet n’y a finalement participé qu’en visioconférence depuis Paris. Le sommet G5 Sahel réunissait lundi à N'Djamena cinq pays du Sahel : Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad), censé dresser un bilan des actions menées depuis le sommet de Pau (sud-ouest de la France) il y a un an.

Le président français a également appelé à "décapiter" les groupes djihadistes affiliés à Al-Qaïda qui constituent toujours une menace au Sahel, et exhorté les pays de la région au "sursaut" politique et à un retour de l'Etat dans les territoires délaissés.

Le président tchadien Idriss Déby Itno a annoncé lundi soir l'envoi de 1 200 soldats dans la zone dite des "trois frontières", entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, pour lutter contre les jihadistes. L'annonce a été faite en marge du sommet du G5 Sahel, dans un tweet de la présidence tchadienne.

A. CISSE

autho

Ahmadou Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Bamako très sale

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER