single

Mamadou Sansi Bah occupe désormais la tête du Réseau des jeunes des partis politiques du Mali (RJPPM). Cette élection s’est tenue après plusieurs reports lors d'une assemblée générale samedi dernier, au Carrefour des Jeunes de Bamako.

Le nouveau président non moins délégué de l'Union pour la République et la Démocratie (URD) était le 4è vice-président du RJPPM jusqu'à son élection à la tête de ce Réseau pour succéder à Adama Togo pour un mandat de trois ans. Il a remporté l'élection avec une voix d’écart, soit 37 voix contre 36 pour son adversaire, Oumarou Synayoko. Il devient ainsi le 4è président de l’histoire du Réseau des jeunes des partis politiques du Mali.

Les travaux de cette assemblée générale ont commencé aux environs de 14h30 avec la vérification des mandats des délégués des partis politiques. Cette vérification a concerné aussi les procurations, sous la vigilance du président du Conseil d'administration du Centre malien pour le dialogue inter-partis et la démocratie (CMDID), Aboubacar Sandina Camara assisté par une Commission d’investiture.

Dans son allocution de clôture, le nouveau président Bah n’a pas manqué de féliciter son adversaire, qui, selon lui, n’a pas du tout démérité. Il a également a salué la transparence et la rigueur dont a fait montre le président du Conseil d'administration du CMDID. Il a ensuite invité tous les jeunes des partis politiques du Mali, à se joindre à lui pour former un bureau inclusif afin que tous ensemble, ils puissent apporter leur contribution à relever les défis auxquels notre «Maliba» est confronté.

Rappelons que le RJPPM est un réseau de 81 partis politiques qui vise à renforcer la représentation des jeunes dans les instances de prise de décisions, d’impulser la révision et l'application des textes des partis politiques en faveur des jeunes. Mais aussi d’initier et d’encourager la mise en réseau et le dialogue entre les jeunes des partis politiques. Le regroupement a également pour objectifs de promouvoir le patriotisme et le civisme chez les jeunes, de créer un climat de confiance et promouvoir la sensibilisation des jeunes à la chose politique.

Mohamed D DIAWARA

autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER