single

Le vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, qui s’est rendu dimanche dernier auprès des détachements militaires de Mondoro et Boulkessi pour décorer en personne, au nom du président de la Transition, chef de l’État, Bah N’Daw, les éléments qui y ont opposé une résistance héroïque à deux attaques simultanées dans la nuit du 23 au 24 janvier dernier en infligeant d’énormes pertes aux assaillants. Plus d’une cinquantaine de motos, des armes et des munitions ont été saisies sans compter la quarantaine de terroristes neutralisés.
Un exploit qui ne pouvait nullement être passé sous silence. D’où le message de reconnaissance de la nation tout entière, porté par le colonel Goïta qui était accompagné de nombreux chefs militaires. On notait en effet la présence du chef d’état-major général des Armées, des chefs d’état-majors de l’Armée de Terre et de la Garde nationale, des commandants de théâtre Centre et du secteur 4.

Les blessés de guerre en soins à l’hôpital régional Sominé Dolo de Mopti et à l’infirmerie de la Garnison ont également reçu des mains du vice-président et de ses accompagnants leurs médailles. Ce geste de reconnaissance du mérite des soldats qui se sont vaillamment comportés sur le champ de bataille est une belle façon, pour la hiérarchie, de magnifier l’engagement des hommes.
Le déplacement du vice-président en personne pour aller remettre aux soldats des distinctions pour leur action, contribue de fait à l’ancrage de la tradition de la récompense du mérite. Comme le dit si bien un adage : “Celui qui sait apprécier le mérite se plaît avec celui qui en a”. L’Armée malienne entend perpétuer cette tradition qui consiste à magnifier les hauts faits d’armes des troupes sur le terrain. Afin de prouver aux soldats que la nation est reconnaissante pour leur sacrifice et leur don de soi.



Le vice-président s’adressant à la troupe

“Bravo ! Merci pour votre esprit de patriotisme. Ne baissez surtout pas les bras”, a laissé entendre le colonel Goïta devant la troupe. Il a ajouté que c’est tout le Mali qui est fier de la montée en puissance de l’Armée.
Après la rencontre avec les militaires au camp, le vice-président et sa délégation ont rendu une visite de courtoisie au chef de village et autres notabilités. Mondoro, selon son chef, est un village martyr qui fait actuellement face à d’énormes difficultés en termes de libre circulation des personnes et des activités quotidiennes de subsistance. Tout en témoignant de leur attachement aux forces de sécurité malgré les intimidations des groupes criminels, les populations de Mondoro ont souhaité, entre autres, l’ouverture de la route de Boni.

Le vice-président s’est réjoui de l’assurance de la collaboration des populations. Il les a assurées qu’il a bien noté leurs préoccupations et qu’il y prêtera la plus grande attention. Le colonel Assimi Goïta a rappelé ensuite que tout succès militaire repose sur la cohésion entre les populations et les soldats.
Cette visite sur le terrain du colonel Assimi Goïta pour récompenser le mérite ne fera sans doute que galvaniser l’ardeur des éléments. Les soldats n’ont pas caché leur joie et leur satisfaction de voir la hiérarchie se déplacer sur le terrain pour remettre des distinctions. La nouvelle orientation ainsi imprimée à la gestion du personnel au sein des Forces armées constituera sans conteste un bon moyen pour maintenir la confiance entre la hiérarchie et la base.



Correspondance
particulière

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER