single

L’objectif était de former les jeunes artistes à améliorer leurs connaissances et compétences

Le Centre Soleil d’Afrique, en partenariat avec l’Association «Écriture des Suds», a organisé, mercredi dernier dans ses locaux à Lafiabougou, la clôture de son projet dénommé : «Polyphonie pour la paix», couplée à une grande exposition d’œuvres d’art, réalisées dans quatre disciplines (littérature, photographie, vidéo et peinture) par des artistes et étudiants de 10 établissements scolaires.
Ce sont 12 lauréats, soit 3 par discipline, qui ont été primés. Les premiers de chaque discipline ont reçu une enveloppe de 300.000 Fcfa chacun. Les deuxièmes ont été récompensés individuellement avec une enveloppe de 200.000 Fcfa. Enfin, les troisièmes ont empoché chacun 150.000 Fcfa.
La cérémonie de clôture était présidée par le directeur du centre Soleil d’Afrique, Hama Goro, en présence d’une représentante de l’ambassade d’Allemagne dans notre pays, Mme Katharina Ziegler, du représentant du chef du quartier de Lafiabougou, Souleymane Traoré et nombreux invités.
L’objectif du projet était de former les jeunes artistes à améliorer leurs connaissances et compétences mais surtout de créer de nouvelles opportunités pour eux. «Après l’atelier de formation de quelques jours, nous avons été invités, chacun respectivement dans la discipline qui le concerne, à produire des œuvres», a expliqué Kadidiatou Mariko, une lauréate qui a occupé la deuxième place dans la littérature.
Le représentant du chef du quartier a remercié le responsable de Soleil d’Afrique pour l’initiative de promotion de la musique et de la culture dans le pays. Et d’ajouter que la musique fait partie des éléments de stabilisation dans la société.

Quant à la représentante de l’ambassade d’Allemagne, elle a évoqué l’importance du centre Soleil d’Afrique et de son projet «Polyphonie pour la paix». Ce programme permet de renforcer la cohésion sociale et la stabilité du pays. Katharina Ziegler a également saisi l’occasion pour féliciter les responsables du centre pour l’initiative de rénovation de son siège et de construction des chambres pour héberger les formateurs. Elle a aussi rappelé la qualité du partenariat entre sa chancellerie et le centre Soleil d’Afrique.

Pour sa part, le directeur du centre Soleil d’Afrique a indiqué que ce projet est un programme multidimensionnel, dont le lancement a eu lieu en novembre 2019. «Ce programme a regroupé plusieurs artistes, étudiants et professeurs autour d’activités artistiques : les ateliers de formation et de création en art visuel, photo, vidéo, peinture et weekends d’écritures», a-t-il fait savoir.

Hama Goro a vivement remercié la Coopération allemande GIZ à travers son programme «Donko ni Maaya» qui a apporté un appui financier à hauteur d’environ 58 millions de Fcfa pour la réalisation du projet «Polyphonie pour la paix», l’extension et la réhabilitation du centre et l’achat d’équipements.


Siné S. TRAORE

autho

Siné S. Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER