single

Une vue des participants lors de la rencontre

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Mali a procédé hier à la revue annuelle 2020 de Programme de coopération de développement (PCD) 2020-2024 en vigueur dans notre pays. L’ouverture de ces travaux qui a eu lieu dans un hôtel de la place, a été présidée par le représentant résidant par intérim du Pnup au Mali, Alfredo Teixeira. C’était en présence de l’ambassadeur directeur de la Coopération multilatérale, Seydou Coulibaly.

Organisée en étroite coordination avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, cette rencontre de deux jours constitue une opportunité pour évaluer les acquis du programme de coopération en cours, analyser les défis et définir les orientations stratégiques pour le futur.
Il s’agit de faire le bilan de la mise en œuvre du CPD 2020-2024 et de dégager les perspectives pour une mise en œuvre efficace et efficiente durant le cycle.

Elle offre l’occasion pour le gouvernement du Mali, à travers le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Pnud et l’ensemble des parties prenantes de s’accorder sur les arrangements de gestion et les modalités de mise en œuvre du cycle du Programme (CPD 2020-2024).

Pour ce faire, le Programme pays du Pnud 2020-2024 est aligné sur des priorités nationales déclinées dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (Creed 2019-2023). Il est également aligné et mis en œuvre dans le cadre de la coopération des Nations-unies pour un développement durable au Mali (UNSDCF 2020-2024).

En la matière, le Programme est focalisé sur trois piliers à savoir, une gouvernance inclusive et la consolidation de la paix, une croissance inclusive et la promotion du secteur privé et une durabilité environnementale et résilience aux effets néfastes du changement climatique, a expliqué le représentant résidant par intérim de l’Agence onisienne. Sur la base de ces piliers, Alfredo Teixeira a expliqué que le nouveau programme pays du Pnud (CPD) pour la période 2020-2024, est décliné en trois composantes et mis en œuvre selon une approche par portefeuille.


L’objectif est de faire en sorte que d’ici 2024, les citoyens vivent dans un État régi par l’État de droit, dans un climat de paix et de redevabilité. Cela grâce à des institutions publiques fortes, aux médias et à la sociétés civile exerçant leurs rôles et responsabilités pour une gouvernance efficace. Également les populations maliennes, particulièrement les plus vulnérables, doivent pouvoir participer à l’économie et bénéficier des fruits d’une croissance forte, inclusive, résiliente et créatrice d’emplois décents. Le but est également de permettre aux communautés de gérer les ressources naturelles et l’environnement de manière durable et équitable, et soient plus résilientes aux effets du changement climatique, selon les termes de références.

Pour parvenir à réaliser ce programme, le gouvernement et le Pnud Mali conduisent cette revue de programme afin de s’assurer d’un engagement commun, d’une discussion stratégique et d’une programmation continue. «Nous sommes persuadés, qu’il est important de faire un bilan de la mise en œuvre de nos progrès, de nos résultats, d’identifier des bonnes pratiques et leçons apprises, afin de faire le suivi de la performance de notre offre de développement. Nous voulons garantir la qualité des résultats obtenus, rendre compte des activités, des résultats et de l’utilisation des ressources, toute en renforçant l’appropriation nationale et l’alignement sur les processus nationaux», a précisé Alfredo Teixeira.

Pour sa part, l’ambassadeur directeur de la coopération multilatérale a expliqué que cette revue est consacrée à l’évaluation du document de programme de coopération en cours, se rapportant à la première année de mise en œuvre du programme 2020-2024. À cet effet, Seydou Coulibaly a rassuré les représentants des organisations de la société civile et du secteur privé de l’accompagnement du gouvernement pour prendre en compte les recommandations et conclusions proposées au terme de cette revue.


Fadi CISSÉ

autho

Fadi Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER