single

Le Projes favorise l’accès des populations aux services de base prioritaires

Au-delà de la symbolique, le jeudi 4 mars restera à jamais gravé dans la mémoire des populations de Siribougou. Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 du Programme jeunesse et stabilisation (PROJES) visant le renforcement de la fonctionnalité et la proximité des services socio-économiques de base, le Centre de santé communautaire (CSCOM) de Siribougou, situé dans le Cercle de Ségou a été doté d’équipements et de consommables médicaux.

La cérémonie de réception s’est déroulée à Siribougou sous la présidence du gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré. C’était en présence du directeur général de l’Agence nationale d’investissements des collectivités territoriales (ANICT), Modibo Cissé, de la coordinatrice régionale du PROJES-Ségou, Mme Cissé Diénéba Sow et du maire de Siribougou, Adama Traoré. La population de cette localité est sortie massivement pour être témoin de cet important évènement.

À l’image de Siribougou, les CSCOM de M’Bewani (Cercle de Niono), Djina (Cercle de Bla), Monimpebougou (Cercle de Macina) et Waramata (Cercle de Tominian) réceptionneront d’ici la fin de ce mois des équipements comprenant des armoires métalliques à 2 portes, des tables d’examens médicaux, d’accouchement, de consultation, des thermomètres, des sceaux hygiéniques avec couvercle, des poubelles, des motos, etc. Le coût global des équipements et consommables destinés aux 5 structures de santé est de 175 millions de Fcfa, financés par l’Union européenne à travers le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique. Désormais, les souffrances des populations en matière de santé ne sont plus qu’un mauvais souvenir. Intervenant à l’occasion, le maire de Siribougou a exprimé l’immense joie qui anime les populations de cette localité. Adama Traoré a adressé ses vifs remerciements à l’Union européenne à travers le PROJES pour cet appui précieux qui sera d’un apport non-négligeable dans l’amélioration des conditions de vie des populations de Siribougou.

La coordinatrice régionale du PROJES-Ségou rappellera que c’est suite à une série de concertations entre l’équipe du PROJES, la direction régionale de la santé et les responsables de l’ANICT, que cinq CSCOM de Ségou ont été identifiés au cours de la phase de démarrage pour bénéficier d’équipements généraux et de matériels médicaux. Le contrat passé avec la direction générale de l’ANICT a permis d’acquérir le kit complet standard nécessaire pour tout nouveau CSCOM. Mme Cissé Diénéba Sow dira que les interventions en cours permettent de réaliser, réhabiliter et équiper des écoles, des adductions d’eau potable, des centres de santé communautaire, des espaces de loisirs pour les jeunes, des équipements marchands et bien d’autres pour le bonheur des populations des régions du Centre.

Dans son allocution, le gouverneur de la Région de Ségou a souligné que le PROJES intervient à une période particulière où notre pays est confronté au défi sécuritaire et une crise sanitaire sans précédent. Selon Alassane Traoré, cette cérémonie contribue à l’opérationnalisation de la stratégie de stabilisation des régions du Centre, particulièrement pour ce qui concerne l’objectif d’amélioration des conditions de vie des populations. «Aujourd’hui, plus que jamais, nous pouvons mesurer l’importance d’avoir un plateau sanitaire performant qui puisse permettre à nos populations de bénéficier de soins adéquats de proximité», s’est-il réjoui, avant d’inviter le personnel des CSCOM bénéficiaires à faire un bon usage de ces équipements afin de garantir un meilleur accès des populationsaux soins de santé.

À titre de rappel, le Programme jeunesse et stabilisation travaille depuis septembre 2018 dans les Régions de Ségou et Mopti pour la stabilisation et le relèvement socio-économique du Centre du pays. Il intervient pour un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de base prioritaires, par le soutien à la cohésion sociale et communautaire, ainsi que par la création de revenus et d’emplois au bénéfice des couches sociales fragilisées.

Mamadou SY
Amap-Ségou

autho

Mamadou Sy

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER