single

La délégation militaire américaine était aussi au Niger et au Tchad

Les Américains constituent un partenaire important de la Force Barkhane dans la Bande sahélo-saharienne (BSS). Cette collaboration sur le territoire africain qui date de 2018 est un élément de la réussite des opérations de lutte contre les Groupes armés terroristes (GAT). C’est dans ce cadre qu’une délégation du commandement militaire américain pour l’Afrique (AFRICOM) est venue à la rencontre des militaires de la Force Barkhane.

Emmenée par le Major General Joel K. Tyler, la délégation AFRICOM s’est rendue sur plusieurs camps de la Force Barkhane au Mali, au Niger et au Tchad, afin de se faire présenter le dispositif français et les opérations menées. Le colonel Frédéric, chef du J5 au sein du Poste de commandement interarmées de théâtre (PCIAT) à N’Djamena, en charge de la coopération franco-américaine, témoigne : «la qualité des liens franco-américains est fondamentale pour préparer et mener une opération d’envergure comme ÉCLIPSE. Les militaires américains sont d’une aide et d’un soutien inestimables».

En effet, durant cette opération majeure d’envergure, 30% des missions de transports de matériels et de troupes ont été assurées par nos homologues transatlantiques. Ils ont également effectué 40% des missions d’Intelligence, surveillance, reconnaissance (ISR), sur l’année 2020.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération BARKHANE a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Elle regroupe environ 5.100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.


Sources : Barkhane

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT
editor

Le fil conducteur

TWITTER