single

L’Office a réalisé ses performances dans un contexte difficile

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche, Lassine Dembélé, a présidé, le 5 février 2021, dans la salle de conférence de la direction régionale de l’agriculture de Mopti, la 31è session ordinaire du conseil d’administration de l’Office Riz Mopti (ORM). C’était en présence du directeur général de l’ORM, Yaya Amadou Téssougué et des administrateurs. Les administrateurs ont examiné le procès-verbal de la 30è session, l’état d’exécution des recommandations et des tâches de la précédente et adopté le rapport d’activités, le niveau d’exécution du budget de l’exercice 2020. Ils ont également planché sur le programme d’activités et le budget prévisionnel de 2021 qui se chiffre à environ 1,849 milliard contre 1,599 milliard Fcfa l’exercice précédent, soit un taux d’accroissement de 15,62%.

La production obtenue a été de 130.781 tonnes, soit 69% des prévisions. Pour le riz paddy, la production est de 99.678 tonnes, soit 69,82% des prévisions. Au regard de la population encadrée, estimée à 747.410 habitants et de leurs besoins de consommation en riz évalués à 56.055 tonnes, il se dégage un excédent rizicole de 13.720 tonnes. Pour les cultures sèches, il ressort un déficit de 77.452 tonnes dans la zone ORM qui sera couvert par la production en zone exondée. Il a cependant souligné que l’ORM a réalisé ces performances dans un contexte très difficile marqué, entre autres, par l’installation tardive des pluies, la montée rapide de la crue au niveau des fleuves Niger et Bani, la persistance de l’insécurité, la pandémie de la Covid-19. La dégradation des infrastructures et des réseaux hydrauliques, la vétusté des moyens de déplacement de l’encadrement, le sous-équipement des producteurs et le faible niveau de la subvention des intrants agricoles par l’état sont aussi des facteurs limitants.

Les administrateurs ont apprécié le soutien de l’UEMOA, du Commissariat à la sécurité alimentaire et de la GIZ aux producteurs à travers la mise à leur disposition de 100,3 tonnes de semences certifiées de riz, 6 tonnes d’engrais organique (Fertinova), 500 g de semence de tomate et 5 kg de gombo.
L’objectif recherché au titre de la campagne agricole 2020/2021est de produire à terme 188.355 tonnes de céréales toutes spéculations confondues, dont 143.013 tonnes de riz paddy. Pour l’atteinte de cet objectif, les mesures envisagées sont, la recherche de financement pour les travaux d’urgence, la mise en œuvre des bonnes pratiques agricoles notamment le SRI et le PPU et le renforcement de la collaboration avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du plan de campagne agricole. Pour ce faire, l’Office aura besoin d’un budget prévisionnel de 1,849 milliard Fcfa contre 1,599 milliard pendant l’exercice précédent, soit un taux d’accroissement de 15,62%, a indiqué le président du conseil, Lassine Dembélé. Le directeur général de l’ORM, Yaya Amadou Téssougué explique cette augmentation par le financement des travaux d’aménagement de 250 hectares en maîtrise totale de l’eau de la plaine de Togobéré dans le casier de Sofara, Cercle de Djenné.

Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER