single

Les participants ont pris connaissance du bilan financier de 2014 à 2020

Du dimanche au lundi dernier, le syndicat des exploitants agricoles de l’Office du Niger (SEXAGON) a organisé à Niono un atelier de présentation de son bilan de l’année 2020, suivi de son 5ieme congrès ordinaire. C’était sous la présidence de Moussa Traoré, 2è vice-président du Conseil de cercle de Niono, en présence des délégués venus des 7 zones de l’Office du Niger et des partenaires au développement.
Au cours de cette rencontre annuelle, les participants ont fait le point d’exécution des activités programmées en 2020, recensé les difficultés rencontrées avant de faire des propositions de solutions pour l’avenir. Ils ont ensuite adopté le bilan financier de la même période.
Après les mots de bienvenue du vice-président du SEXAGON, Bakary Kodio, le 2è vice-président du Conseil de cercle de Niono a salué l’initiative des responsables du syndicat qui, chaque année, s’adonnent à cet exercice démocratique. Cet action, a souligné Moussa Traoré, est la preuve de la transparence dans la gestion du SEXAGON.

Le secrétaire général du SEXAGON Falery Bolly et le coordinateur Mamadou Coulibaly ont présenté point par point les activités programmées en 2020 ainsi que le bilan financier. Ces activités vont de la gouvernance et au renforcement institutionnel du SEXAGON en passant par l’accompagnement, appui des groupements de jeunes et de femmes aux réunions de consolidation de genre, de recherches et plaidoyers et aux formations.
De la seconde présentation, il ressort que le syndicat avec l’accompagnement de ses partenaires financiers (OXFAM et SOS FAIM) a mobilisé pour son fonctionnement et autres activités la somme de plus de 79 millions de Fcfa. Cette rencontre annuelle a permis aux responsables du syndicat d’évoquer les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il s’agit notamment du déficit de communication entre les sections et les comités de base, entre le SEXAGON et les faîtières telles que l’Association des organisations professionnelles paysannes (AOPP), la Coordination nationale des organisations paysannes (CNOP) et la Plateforme nationale des producteurs de riz (PNPR). Il s’agit aussi de la non tenue des réunions statutaires au niveau des comités et du non paiement des cotisations du fonds propre.

Des recommandations ont été également formulées par les participants comme les actions de plaidoyer au près de l’Office du Niger et la mise en place d’une commission pour l’accès au Fonds des calamités. Le 5è congrès ordinaire a été l’occasion pour les participants d’être édifiés sur le bilan financier de 2014 à 2020. Durant cette période, le SEXAGON et ses partenaires financiers (OXFAM, SOS FAIM et AMAPROS) ont pu mobiliser plus de 569 millions de Fcfa pour le fonctionnement et les activités du syndicat.
Le congrès s’est achevé avec la mise en place d’un nouveau bureau de 35 personnes dont 10 nouveaux avec comme président Yacouba Touré et Falery Bolly secrétaire général.
Rappelons que le SEXAGON a vu le jour en 1997. Il compte aujourd’hui 15.512 membres dont 4.721 femmes et présent dans les 7 zones de l’Office du Niger.

Mahamadou SAMAKÉ
Amap-Niono

autho

Mahamadou Samaké

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER