single
Le Niger est sous le choc. Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national à partir de ce mercredi 17 mars. Lundi, dans l’après-midi, 58 personnes ont été tuées par des individus armés non identifiés dans la Région de Tillabéry, près de la frontière avec le Mali.
Les véhicules transportant les passagers ont été interceptés alors qu’ils revenaient du marché hebdomadaire du village de Banibangou en partance aux villages de Chinégador et Darey-daye, précise un communiqué du gouvernement.
Les assaillants ont « procédé à l’exécution ciblée des passagers. Au village de Darey-daye, ils ont tué des personnes et incendié des greniers », ajoute le gouvernement. Cette nouvelle tuerie dans la Région de Tillabéry, intervient trois mois après, le massacre d’une centaine de personnes lors d’une attaque ayant ciblé leurs villages dans cette zone dite des « trois frontières ».
Face à la situation, la réaction se met en place au sommet de l’Etat. Le président Mahamadou Issoufou a convoqué ce mercredi un Conseil national de sécurité extraordinaire. « L’attaque terroriste lâche et barbare survenue à Tillabéry contre nos citoyens rappelle la nécessité de poursuivre le combat avec détermination », a déclaré le chef d’Etat nigérien dans un message posté sur les réseaux sociaux.
M. TOURÉ
autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER