single

La situation sécuritaire au Nord du Niger devient de plus en plus inquiétante. Dimanche après-midi, une soixantaine de civils ont été tués lors de l'attaque de trois villages dans la région de Tahoua. Cette nouvelle tuerie intervient une semaine seulement après celle qui avait fait 66 victimes dans le village de Darey-Daye, toujours la même zone dite des trois frontières.


Plusieurs dizaines d’hommes sont arrivés à motos, selon des témoins interrogés par les médias locaux. Ils s’en sont pris à des campements nomades, dans les localités d’Intazayene, de Woursanat et de Bakorat, a notamment précisé la correspondance de Rfi dans le pays.


<strong>Lire aussi : <a href="https://www.lessormali.com/mali-incendie-au-camp-militaire-de-gao">Mali : incendie au camp militaire de Gao</a></strong>


Face à la situation, le président nigérien Mahamadou Issoufou a dénoncé, dans un message sur les réseaux sociaux, une «attaque lâche et barbare » avant de promettre que « tout est mis en œuvre pour que ces crimes ne restent pas impunis ».


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER