single

Seydou Mamadou Coulibaly, président du mouvement

Mopti a servi de cadre au lancement du mouvement Benkan Koura (le pacte citoyen), le samedi 10 avril 2021. La forte mobilisation des populations et l’accueil chaleureux des autorités administratives et politiques, des légitimités traditionnelles et religieuses, auguraient une très belle fête de lancement de l’Appel pour le Mali. Malheureusement la cérémonie a pris un coup dur suite aux nouvelles mesures restrictives pour rompre la chaine de contamination de la Covid-19 lors de la réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale du 9 avril dernier.

Initialement prévue au stade Baréma Bocoum pour permettre à un plus grand public d’y prendre part, la cérémonie de lancement s’est transformée en une conférence à l’Hôtel campement dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur.

Créé par Seydou Mamadou Coulibaly et ses sympathisants, en collaboration avec des partis politiques, des associations et organisations de la société civile, le mouvement Appel pour le Mali est, selon les organisateurs, un pacte citoyen, un véritable contrat social. Il est l’expression d’une volonté et des moyens pour une autre façon de faire de la politique, de servir et de diriger tous fondés sur l’intérêt général.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités, dont le président du Conseil régional, le maire de Mopti, des représentants des partis politiques et organisations de la société civile et les notabilités.

À l’entame de son intervention, le conférencier Seydou Mamadou Coulibaly, président du mouvement, a rendu hommage à l’ancien président ATT et fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes militaires et civiles de la crise malienne. Il a, au passage, souhaité aux délégations venues des régions et de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique la cordiale bienvenue à Mopti, symbole du brassage de notre riche diversité ethnique et culturelle où l’on s’adosse à ses racines pour s’ouvrir à l’autre.

Il a salué les mesures restrictives en lien avec la situation de la Covid-19 qui, selon lui, sont en droite ligne des principes et des idéaux du mouvement Benkan, le pacte citoyen qui place ses espoirs dans l’émergence d’un Mali avec des citoyens responsables et en bonne santé. «Cette nouvelle donne n’entame aucunement notre programme, elle nous amène tout simplement à nous réorganiser tout en gardant notre objectif qui reste de nous mobiliser autour d’un nouveau pacte citoyen, Benkan Koura», a martelé Seydou Mamadou Coulibaly.

À en croire Seydou Mamadou Coulibaly, le Mouvement Benkan qu’ils ont porté sur les fonts baptismaux dans la Venise malienne est le signe d’un engagement fort en direction de nos villes et campagnes, hélas peuplées d’une armée de femmes et d’hommes en quête d’emplois devenus mirage. «Notre Pacte citoyen, notre Benkan qui se nourrit de nos vertus millénaires, vise à recoudre le tissu social déchiré. À cet effet ici à Mopti, carrefour du Mali, je vous dis non à l’injustice, au défaitisme, à l’insécurité, à la violence, la corruption, et au désespoir», a-t-il dit.

La lecture du document dans lequel les responsables du mouvement Benkan, les militants, les sympathisants de Seydou Mamadou Coulibaly l’ont invité à s’engager pour la mise en œuvre de ce nouveau pacte citoyen au service du Mali intitulé «l’Appel pour le Mali», par le secrétaire politique du mouvement, Youssouf Coulibaly, a été un des temps forts de l’évènement.

En marge de la cérémonie de lancement du mouvement «Benkan», la délégation a rendu une visite de courtoisie aux autorités administratives et coutumières de Mopti, fait un important don de vivres aux déplacés internes à Sévaré et participé aux activités de crépissage de la grande mosquée de Komoguel I.

Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Bamako très sale

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER