single

Cette maladie a fait 400 enfants orphelins de père ou de mère ou des deux parents

Le lancement régional de la campagne de lutte contre le Vih/Sida au titre de l’année 2020 s’est déroulé, lundi dernier, à la Garnison de l’armée de terre dans l’enceinte du camp Amadou Barry dit Balobo de Sévaré. La cérémonie était présidée par le colonel Youssouf Oumar Traoré, commandant de la zone de défense N°6, en presence du secrétaire éxécutif régional du HCNLS, édouard Sangaré et du coordinateur régional du RMAP+, Issa Maïga. La Journée mondiale de lutte contre le Vih/Sida cette année a pour thème : « Solidarité mondiale, responsabilité partagée».

Le thème national est :«Défis et solutions en contexte de crises pour un Mali sans Sida» avec comme slogan «La fin du Sida est possible».Dans son intervention, le représentant de la présidente de la coordination régionale des associations de personnes vivants avec le VIH, Issa Maïga a, fait observer une minute de silence en la mémoire des personnes décédées du fait du Sida et de l’insécurité au Mali. Il a indiqué que la région compte 10 associations de personnes vivant avec le Vih avec en son sein plus de 1.500 membres dont 522 veuves.

Dans ce même réseau, on dénombre 3.000 enfants infectés/affectés dont 400 orphelins de père ou de mère ou des deux parents. Dans ce lot, 1500 enfants sont scolarisés et ne bénéficient plus malheureusement d’accompagnement scolaire depuis 2014, car le seul partenaire AMPPF qui intervenait, ne dispose plus de fonds à cet effet. Issa Maïga a fait remarquer le relâchement des activités de prévention et du dépistage volontaire du VIH, l’arrêt du Fonds mondial, la perturbation du système de santé et l’offre de service aux personnes vivant avec le Vih par la crise, avant de faire un plaidoyer pour une mise en œuvre efficiente des 3-90 qui sont toujours d’actualité pour atteindre l’objectif d’élimination du Sida à l’horizon 2030.

Le secrétaire exécutif régional du Haut conseil de lutte contre le sida de Mopti a rappelé dans son discours bilan les avancées significatives enregistrées dans la riposte contre la pandémie du Vih/Sida au Mali et dans la Région de Mopti dont les indicateurs de prévalence se sont nettement améliorés selon les différentes enquêtes démographiques et de santé.
«Le thème de cette année nous interpelle et fait appel à plus de synergie, de soutiens et de nouvelles stratégies afin d’assurer les soins aux 3.056 patients sous antirétroviraux dans la région dans un contexte de Covid et d’insécurité », a indiqué édouard Sangaré.

Le commandant de la 6ème Région militaire a salué les progrès encourageants enregistrés par la région en matière de riposte contre la pandémie du Sida, résultante des efforts de tous. Le colonel Youssouf Oumar Traoré a adressé une mention spéciale à la Minusma pour la construction d’une salle d’hospitalisation dans l’infirmerie de la Garnison de l’Armée de l’air et d’un centre de conseil et de dépistage équipé au niveau de l’infirmerie de l’Armée de terre.

L’événement a été aussi marqué par la remise de céréales aux associations PVVIH par le secrétariat exécutif régional du Haut conseil de lutte contre le Sida et l’inauguration du panneau sur l’élimination du Sida à l’horizon 2030 au niveau du lycée Hamadoun Dicko de Sévaré.

Dramane COULIBALY

Amap-Mopti

autho

Moussa Diarra

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER