single

Cette initiative du Conseil régional vise à accroître l’employabilité des jeunes vulnérables

Convaincu que la pauvreté et l’inoccupation sont un terreau fertile à la radicalisation et l’exploitation des pistes hasardeuses de l’émigration clandestine des jeunes, le conseil régional de Mopti fait de la promotion de l’auto emploi son credo. Ainsi, 62 jeunes de la région dont 7 filles, bénéficiaires d’une formation professionnelle de courte durée, viennent de bénéficier des équipements nécessaires au démarrage de leurs entreprises.

Venus de tous les cercles de la région, les jeunes ont été formés dans 6 corps de métiers: la rôtisserie, la coiffure, l’installation photo voltaïque, la réparation de téléphone, la vulcanisation et l’aviculture. Cette initiative qui vise à accroître l’employabilité des jeunes vulnérables à coûter au conseil régional et son partenaire de la direction du développement et de la coopération (DDC) suisse, la somme de plus de 44 millions de Fcfa. La cérémonie de remise des kits s’est déroulée le 10 février dernier dans les locaux du conseil régional. L’évènement était présidé par le sous-préfet central, Issa Pléa, en présence du président du conseil régional, Abdoulaye Garba Maïga.

Le 2ème adjoint au maire de la Commune urbaine de Mopti, Idrissa B. Cissé, a, au nom l’ensemble des collectivités et des parents des jeunes bénéficiaires, salué et félicité le conseil régional et son partenaire DDC pour cette action de rendre les jeunes opérationnels et autonomes. Le pale du conseil régional a fait savoir qu’il est du devoir de la collectivité région de soutenir les jeunes qui constituent la relève par la création d’emploi. « Nous célébrons aujourd’hui l’emploi et nous allons le poursuivre avec nos partenaires. Le conseil régional s’engage à ne plus formé et de donner seulement une attestation à un jeune à l’issu d’une formation mais plutôt des équipements pour le permettre d’aller directement à la production afin de subvenir à ses besoins et de venir en aide à ses parents a indiqué le président. Nous avons confiance en ces jeunes qui viennent de bénéficier de la formation et de ce matériel. Nous continuerons à les accompagner», a assuré Abdoulaye Garba Maïga.

Le représentant du gouverneur a estimé que la formation professionnelle constitue un enjeu majeur dans l’optique de permettre à la jeunesse malienne d’être plus autonome et plus active sur le marché de l’emploi. Tout en félicitant le conseil régional et son partenaire de la DDC, Issa Pléa a soutenu que la stratégie de création d’emploi ne se décrète pas, amis elle se construit avec soin à travers une démarche progressive et rigoureuse.
Kadia Niangaly, bénéficiaire de la formation en aviculture est très contente de cet accompagnement. Pour la jeune fille, les connaissances acquises à travers les formations et le matériel qu’elle vient de recevoir, vont lui permettre de bien démarrer ses activités.

Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER