single

Dans la journée du samedi 01 mai dernier, les rappeurs Mamadou Gassama dit « Gaspi » et Brahima Diakité alias « le fou » se sont agressés violemment devant une radio de la place. Les deux stars de la musique urbaine se détestaient. La vidéo de la rixe est largement partagée sur les réseaux sociaux.

Sur les images en ligne, le rappeur Gaspi arrivait devant la radio quand il est soudainement apostrophé par « Le fou ». Alors fusèrent des coups de poings entre les protagonistes. Apres la bagarre, le procureur près du Tribunal de la Commune IV de Bamako s’intéresse à l’affaire et instruit au commissariat du 14ème arrondissement d’interpeller les intéressés.

C’est ainsi que Gaspi est interpellé par le commissariat de police avant d’être mis sous mandat de dépôt pour « trouble à l’ordre public ». Quant à son antagoniste, ayant eu échos de cette interpellation, il a préféré prendre la fuite craignant affronter la justice. Peine perdue, les policiers qui étaient aux aguets l’interpelleront quelques temps après avoir été géolocalisé à 50 km de Bamako, après Sanankoroba, dans un champ familial de 12 ha où il avait trouvé refuge.

Auditionné, s’il faut le croire, contrairement aux rumeurs, il aurait rapproché Gaspi pour la mise en place d’une association regroupant en son sein des acteurs de la culture urbaine dont il est l’initiateur. Donc, sans intention de l’agresser. Et d’ajouter que les compagnons de Gaspi ayant mal compris ses réelles motivations l’ont automatiquement agressé.

Il a été présenté ce mercredi matin au Procureur pour « délit de fuite et trouble à l’ordre public », en même temps que Gaspi qui, après avoir passé environ un mois en prison a bénéficié d’une liberté provisoire.

T. CAMARA

autho

Tamba Camara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER