single

Après avoir présenté leur démission mercredi en présence du Médiateur de la Cedeao, l'ex-président de la Transition Bah N'Daw et l'ancien Premier ministre Moctar Ouane ont été libérés tard dans la nuit du même jour.

L'information a été confirmée tôt ce jeudi 27 mai par plusieurs sources officielles. Il convient de rappeler que l'arrestation des autorités civiles de la Transition par le vice-président et ses hommes avait suscité une vague de condamnation à travers le monde.

Dès l'annonce du coup de force une frange importante de la classe politique nationale, de la société civile ainsi que l'ensemble des organisations de la communauté internationale n'avaient cessé de réclamer leur libération immédiate et sans condition.

C'est ainsi que sur la demande de la France une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité des Nations-unies tenue, mercredi soir, sur la situation dans notre pays, a également condamné avec fermeté ces arrestations, et exiger le respect du chronogramme initial de la Transition avec des autorités civiles.

Cette libération est certainement une manière pour les hommes de Kati de montrer ouverts au dialogue afin d'éviter ou du moins regarder les éventuelles sanctions brandies par la communauté internationale.


A.TRAORÉ

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER