single
Dans la dynamique de mieux partager la vision du gouvernement sur la refondation, les autorités de la Transition multiplient les initiatives.


C’est dans ce contexte que le ministre de la Refondation de l'État, chargé des relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga, a entamé une série de visites de courtoisie et de rencontre avec les forces vives de la nation. Ainsi, le ministre a rencontré vendredi dernier à son cabinet, le bureau du Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement (Recotrad), conduit par son président Elhadj Moctar Koné.


Le ministre de la Refondation a fait un large tour d’horizon sur le processus de la Transition notamment le chantier important des réformes politiques et institutionnelles, avec en toile de fond les Assises nationales de la refondation (ANR) qui débuteront fin octobre. Ibrahim Ikassa Maiga a informé ses interlocuteurs de la mise en place d’un panel de hautes personnalités, une commission d'organisation pour faciliter la tenue des ANR. Mais aussi, la décision d’un comité d’experts pour faire les meilleures recommandations pour la révision constitutionnelle. Selon le ministre, il s’agit à travers la refondation de refaire le Mali de nos rêves, à notre goût. Parce que ce que nous avons eu jusque-là n’a pas donné satisfaction, expliquera-t-il.


«Le Mali est un État tombé sur ses génaux. Nous sommes à terre et c’est possible de se relever. C’est ce qu’on appelle la refondation », a ajouté le ministre. Avant de soutenir que c’est dans cet objectif que le gouvernement a proposé les Assises nationales, pour envisager un nouveau système étatique. À ce propos, il a invité le Recotrad à se mettre en mission pour le Mali pour la réussite des ANR. « J’ai décidé de vous rencontrer car dans la pure tradition malienne c’est vous les gardiens de nos valeurs traditionnelles et donc c’est vous qui connaissez le mieux l’homme malien », a déclaré Ibrahim Ikassa Maïga.


En retour, le président du Réseau des communicateurs a remercié les plus hautes autorités du pays pour l’honneur et la confiance placés en eux pour jouer le rôle qui leur revient de droit dans le processus de refondation du pays.


À sa suite, le vice-président du Recotrad, Amadou Dagamaïssa a assuré que son organisation qui est représentée dans les 703 Communes du Mali et dans la diaspora participera pleinement aux ANR. « Nous allons vous accompagner pour cette mission par ce que s’il y a le bonheur dans la cité, c’est d’abord nous « griots » les premiers bénéficiaires », a-t-il soutenu.


A.TRAORÉ
autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER