single
Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga était, ce vendredi après-midi, devant le Conseil national de Transition ( CNT) pour présenter le plan d'action du gouvernement (PAG) aux membres de l'organe législatif de la Transition.


Pour la première phase de la session spéciale au CNT, le Dr Choguel Kokalla Maïga a présenté et détaillé les grands axes du plan d'action du gouvernement. Les débats et le vote du PAG auront lieu lors de la 2è partie de la session prévue lundi prochain.


S’adressant aux membres du CNT, le Premier ministre a présenté les quatre (4) axes du plan d'actions dont le budget de mise en œuvre est estimé à plus de 2050 milliards de Fcfa. Ces différents axes sont le renforcement de la sécurité sur l'ensemble du territoire national et la mise en place des réformes politiques et institutionnelles.


Aussi, les actions du gouvernement seront également dirigées sur l'organisation des élections générales et la promotion de la bonne gouvernance, ainsi que l'adoption d'un pacte de stabilité sociale. Le plan d’actions présenté par le chef du gouvernement est décliné en neuf (9) objectifs. Il tient également compte des délais temporels de la Transition et est fondé sur trois piliers : le pilier sécuritaire, le pilier politique et le pilier social, a précisé le Dr Choguel Kokalla Maïga.


Ainsi, le Premier ministre a donné des assurances sur plusieurs sujets cruciaux de la Transition. Sur le plan du renforcement de la sécurité, premier axe du PAG, le chef du gouvernement a indiqué que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l'insécurité, le gouvernement va s'engager à mettre « tous les moyens matériels et humains nécessaires à la disposition des forces de défense et de sécurité ».


Le gouvernement va également s’atteler à l’organisation des Assises nationales de la refondation (ANR), a affirmé le Dr Choguel Kokalla. Au sujet de ces assises le chef du gouvernement a indiqué que sans être une assise de plus, ce « cadre de dialogue s’appuiera sur les résolutions et recommandations des différents fora tenus ces dernières années ».


Au sujet de l'accord pour la Paix et la réconciliation, le Premier ministre a assuré la mise en œuvre intelligente et la relecture de manière consensuelle, de l'Accord issu du processus d'Alger.

La question de l'éducation de n'a pas été oubliée, le chef du gouvernement a réaffirmé à l'endroit des syndicats d’enseignants que l'article 39 n'a pas été abrogé.


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER