single

« Je suis très reconnaissant au secrétaire général des Nations Unies pour la confiance qu’il a placé en ma personne. Je suis évidemment conscient de l’ampleur de la tâche, de sa complexité et des difficultés qui sont inhérentes à tout processus de transition et à tout processus de paix ».

C'est la déclaration faite mercredi 05 mai, par le nouveau représentant spécial à sa descente d’avion, accueilli par le secrétaire général du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

En effet, le nouveau représentant spécial du secrétaire général de l’ONU (RSSG) pour le Mali et Chef de la Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), El Ghassim Wane, est arrivé mercredi 5 mai à Bamako.

El Ghassim Wane est convaincu que la tâche n’a rien d’insurmontable. Avant de magnifier les jalons posés par les autorités de la Transition.

« Je suis très encouragé par les jalons qui ont déjà été posés par les autorités de la Transition pour bâtir l’édifice de la paix, par les avancées qui ont été faites pour essayer de conforter l’unité du Mali et évidemment essayer de promouvoir la réconciliation entre les fils et les filles du Mali (…) pour essayer d’apporter des amélioration tangibles et répondre ainsi aux aspirations de la population », a-t-il fait savoir.

El Ghassim Wane de Mauritanie a été nommé à la tête de la MINUSMA le 15 mars dernier par le secrétaire général de l’ONU. C’est fort d’une solide expérience de 25 ans dans la prévention des conflits, la médiation et le maintien de la paix que M. Wane vient conduire la MINUSMA, après avoir notamment été directeur de Cabinet du président de la Commission de l’Union africaine de 2017 à 2019 et sous-secrétaire général des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix de 2016 à 2017. 

S. SIDIBÉ

autho

Souleymane Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER