single

Le journaliste Olivier Dubois est otage dans le Sahel. La triste nouvelle est parvenue ce mercredi 5 mai, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Dans laquelle vidéo, le journaliste français Olivier Dubois, dit avoir été enlevé début avril par des djihadistes. Derrière cette opération, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, affilié à Al-Qaïda, apprend-t-on.

Olivier Dubois, journaliste indépendant, également correspondant du "Point" et de "Libération", a disparu le 8 avril dernier à Gao, au Mali. Et depuis près d’un mois, ses proches et ses employeurs n’avaient plus aucune nouvelle de lui.

Dans la brève vidéo de 21 secondes, le journaliste affirme avoir enlevé le 8 avril dernier à Gao, dans le nord du Mali, par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), branche locale d'Al-Qaïda. Le même jour, une enquête préliminaire pour "enlèvement en bande organisée" et "en relation avec une entreprise terroriste" a été ouverte.

Assis par terre, les jambes croisées sur une toile de couleur verte, il dit s'adresser à sa famille, à ses amis et aux autorités françaises "pour qu'elles fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour me faire libérer".

Selon LCI, Olivier Dubois devait interviewer un responsable djihadiste local à Gao, commandant du groupe de soutien à l’islam et au musulman affilié à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Quand, il aurait été pris en charge par des intermédiaires et n’avait pas donné signe de vie avant la diffusion de ladite vidéo.

Depuis octobre 2020, date de la libération de Sophie Pétronin, il n’y avait plus d’otages français dans le monde.

T. CAMARA

autho

Tamba Camara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER