single
En costume militaire, le colonel Assimi Goïta a prêté serment comme président de la Transition, lundi 07 juin, devant la Cour suprême. C’était au cours d’une cérémonie solennelle qui a réuni au Centre internationale des conférences de Bamako plusieurs invités, dont les chefs de mission consulaire, ainsi que les représentants des organisations internationales.


«Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la Constitution et la loi, de remplir mes fonctions dans l'intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l'unité nationale, l'indépendance de la patrie et l'intégrité du territoire national», a-t-il déclaré. «Je m'engage solennellement et sur l'honneur à mettre tout en œuvre pour la réalisation de l'unité africaine», a ajouté le chef de l’Etat.


« La cérémonie procède de la stricte exigence légale », a notamment expliqué le procureur général lors de son réquisitoire qui a précédé la prestation de serment. Le procureur a, par la suite, rappelé le parcours militaire éloquent du colonel Assimi Goïta.


Il a été designé le 28 mai dernier par un arrêt de Cour constitutionnelle en qualité de président de la Transition. Ce même arrêt a constaté la vacance du pouvoir suite à la démission du l’ancien président de la Transition Bah N’Daw et du Premier ministre Moctar Ouane.

M. TOURÉ
autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER