single
A la suite de son interpellation jeudi par le Commissariat de police du 5è arrondissement, le chroniqueur Radio Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath a été entendu avant d'être placé sous mandat de dépôt, ce vendredi 07 mai, par le procureur de la République près le tribunal de Grande instance de la Commune IV de Bamako.


Cette nouvelle détention préventive de Ras Bath à la Maison d'arrêt centrale de Bamako fait suite à une plainte conjointe introduite par le syndicat autonome de la magistrature (SAM) et le syndicat libre de la magistrature (SYLIMA), datant du 02 mai dernier, auprès du procureur de la République près le tribunal grande instance de la Commune lV pour des faits constitutifs de : délit d'outrage à magistrats, de menace et injures commises par le biais d'un système d'information.


Selon les syndicats de la magistrature auteurs de la plainte, ces faits spécifiés et qualifiés sont prévus et punis par les dispositions de l'article 147 de la loi N°01-079 du 20 août 2001 portant code pénal en république du Mali. Ainsi que les articles 21 de la loi N°2019-056 du 05 décembre 2019 portant répression de la cybercriminalité et 222 du Code pénal.



Son interpellation jeudi avait été suivie de vives altercations entre les forces de l'ordre et les militants du Collectif pour le développement de la République (CDR), dont Mohamed Youssouf Bathily (Ras Bath) est le porte-parole.
Rappelons que Ras Bath a été libéré il y a moins d’un mois après une longue détention dans l’affaire de déstabilisation du gouvernement.


A.TRAORÉ
autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER