single
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a formé plus de 140 soldats du groupement régional de la Garde Nationale sur les notions essentielles des Droits de l’Homme et du Droit International Humanitaire avec leur champ d’application.


Dans un communiqué de mission onusienne publié, vendredi 24 septembre, il ressort que ces sessions de formation, qui ont eu lieu du 19 août au 9 septembre dernier à Gao, s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité maliennes mise en place par la Division des droits de l’homme de la Minusma.

Au cours de la formation, selon la même source, les chargés des droits de l’homme de la Minusma ont expliqué aux soldats les différentes conventions de Genève à travers un cas pratique. « En Français, en Songhoy et en Bambara, les soldats ont également été sensibilisés avec des exemples précis en lien avec le contexte malien sur les droits qui leur sont reconnus et les obligations auxquelles ils sont soumis en matière de respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions régaliennes de défense et de protection des citoyens Maliens », énonce le document.


Et d’ajouter que les séances qui viennent d’avoir lieu sont les premières d’une série se dérouleront jusqu’au mois de décembre prochain au profit de l’unité de la Garde nationale. Sur la base du code de conduite des Forces armées maliennes (FAMa) et des instruments juridiques internationaux ratifiés par notre pays, les chargés des droits de l’homme de la Mission onusienne vont aborder avec les soldats des exemples concrets de ce qui relève du droit international des droits de l’homme (DIDH), du droit international humanitaire (DIH) et du droit international pénal (DIP), conclut le communiqué.


S. SIDIBÉ
autho

Souleymane Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER