single

Afin de soulager les populations maliennes durement touchées par l’insécurité alimentaire depuis 2012 notamment dans les Régions du nord et du centre, le gouvernement a sollicité et obtenu un appui du Japon à travers le Programme alimentaire mondial (Pam), dans le cadre de la coopération multilatérale. C’est dans ce cadre que l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuké Kuroki, et la représentante résidente du Pam au Mali, Sally Haydock, ont procédé à la signature d’échange de notes relative au financement du «Programme de fourniture de repas scolaires nutritifs et d’assistance alimentaire intégrée pour les populations vulnérables au Mali». La cérémonie de signature s’est déroulée hier au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, sous le parrainage du secrétaire général de ce département, Boubacar Gourou Diall.

D’un montant de 1,5 milliard de Fcfa environ, ce programme est financé par le Japon sous forme d’aide d’urgence de don non-remboursable, initié par le Pam, à la demande du gouvernement. Il vise à renforcer la résilience chez les enfants en âge de scolarisation, les réfugiés et les déplacés internes, en satisfaisant leurs exigences alimentaires et nutritionnelles de base. Cette contribution du Japon permettra au Pam d’apporter une assistance alimentaire vitale à plus de 35.000 personnes vulnérables dans les zones de conflits dans le centre et le nord du Mali.
La représentante résidente du Pam au Mali a souligné que le programme d’alimentation scolaire de son organisation, mis en œuvre en étroite coordination avec le ministère de l’Éducation, vise à encourager les enfants à fréquenter les écoles primaires et à y rester. «Ce soutien garantira également la fourniture de repas scolaires nutritifs quotidiens aux enfants des écoles primaires de la Région de Kidal», a détaillé Sally Haydock.

Selon elle, ces efforts revêtent une importance particulière à la suite de la fermeture des écoles au cours de l’année 2020 pour prévenir la transmission de la Covid-19 au Mali. En outre, la représentante de l’organisation onusienne a révélé que les perspectives de la faim restent malheureusement préoccupantes cette année, avec des projections que près d’un million de personnes seront en insécurité alimentaire d’ici juin, le début de la période de soudure.
L’ambassadeur du Japon au Mali a indiqué que ce programme permettra aussi de satisfaire les besoins alimentaires et nutritionnels des populations d’accueil affectées par la crise dans les zones cibles. Daisuké Kuroki a mis l’occasion à profit pour faire un tour d’horizon des efforts antérieurs déployés par son pays, à l’endroit du Mali dans le cadre de l’assistance alimentaire. « À travers ces appuis, le Japon souhaite soutenir le gouvernement malien dans ses efforts de consolidation de la stabilité, d’assistance humanitaire et de protection des populations affectées par la crise. Mais aussi de promotion du genre et des dividendes de la paix », a déclaré le diplomate nippon.

Pour sa part, le secrétaire général du département en charge de la Coopération internationale a souligné que cette signature de convention s’inscrit dans le cadre de la continuation de la coopération avec le Japon. Selon Boubacar Gourou Diall, il s’agit là d’une coopération triangulaire. «Le Japon met les fonds à la disposition du Pam, mais les bénéficiaires sont les populations maliennes», a-t-il expliqué.

Aboubacar TRAORÉ

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER