single
Les syndicats de l'éducation nationale réunis au sein de la synergie n'ont pas caché leur détermination à boycotter les examens de fin d'année. Ils l'ont signalée, jeudi 29 juillet 2021, à la faveur d'un meeting. Face à cette menace le ministère de l'Éducation nationale a invité les directeurs des Académies d'enseignement à prendre des dispositions relatives à la tenue de ces examens de fin d'année.


Son secrétaire général, Kinane Ag Gadeda, a annoncé ces mesures, vendredi 30 juillet dernier, en vue de sauver l'année scolaire en tenant les examens aux dates fixées. Ces stratégies visent à recenser les enseignants du public et du privé ainsi que les enseignants retraités, au besoin en vue de leur utilisation dans les différentes étapes des examens, d'appuyer les Centres d'animation pédagogique qui souhaitent dans l'organisation de l 'examen du DEF (Diplôme d'études fondamentales).


Il s'agit également de les Comités de gestion scolaire, les Associations des parents d'élèves et les Associations des jeunes des localités éloignées pour la écurisation des centres d'examen, ainsi que d'élaborer les listes des enseignants grévistes ou en abandon de poste pour les transmettre sans délai aux autorités compétentes. « Nous n'avons pas le droit de trahir l'espoir placé dans l'institution scolaire par les parents et les élèves », a affirmé Kinane Ag Gadeda.


M. DIAWARA
autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER