single

Les cibles primaires de la campagne sont les bergers, les éleveurs et les propriétaires

La campagne de communication pour la prévention contre les zoonoses (maladies infectieuses qui se transmetent de l’animal à l’homme) prioritaires au Mali «Keneya Josew » a démarré vendredi dernier. Les activités ont été lancées par le projet Breakthrough Action, financé par l’Agence américaine pour le développement international (Usaid).

Cette campagne qui s’étend de juillet à septembre, couvrira les Régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro et le District de Bamako pour les activités communautaires. Elle est mise en œuvre en collaboration avec les acteurs de la plateforme «Une seule santé» à tous les niveaux.

L’objectif est d’améliorer les connaissances, les attitudes et les pratiques des populations. Cela, selon le représentant de la directrice de l’Usaid au Mali, pour soutenir le gouvernement dans ses efforts de réalisation des recommandations du Règlement sanitaire international (RSI) en général et celle de la communication des risques en particulier, relative aux maladies à potentiel épidémique, dont les zoonoses prioritaires.

Selon le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies (CDC), ces zoonoses représentent 75% des maladies émergentes chez les humains, a noté Mounkaila Abdou Billo. Face à la menace, a-t-il rappelé, le projet Breakthrough Action a conduit une recherche formative sur les déterminants sociaux, culturels et individuels des comportements à risque, de prévention et de réponse liés à ces affections. Elle a conclu à un faible niveau de connaissance des zoonoses prioritaires, une faible perception des risques sanitaires liés à cette infection de la part des populations, notamment celles qui sont en contact fréquent avec les animaux, etc.

«Keneya Josew» a été lancée pour répondre à ces insuffisances constatées, a précisé le représentant de la directrice de l’USAID au Mali, Dr Traoré Awa Konaré ajoutant qu’elle se fera à travers les médias de masse et les médias sociaux.

Présidant la cérémonie de lancement, le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social a indiqué qu’au Mali l’accent est mis sur cinq zoonoses prioritaires à savoir, la rage, la tuberculose bovine, le charbon, la grippe aviaire et les fièvres hémorragiques, dont l’Ebola. Selon Aly Diop, ces dernières années, notre pays a connu des épidémies d’origines zoonotiques, dont la fièvre de Crimée Congo, la maladie à virus Ebola et la Covid-19. «Au cours des épidémies, il est important d’informer les populations en temps réel sur les maladies en cause, leur mode de transmission, les moyens de prévention afin de les aider à prendre des décisions éclairées permettant de se protéger et de protéger leur communauté», a-t-il souligné.

Pour ce faire, les activités de mass-média visent à toucher environ 11 millions de Maliens. Les cibles primaires de la campagne sont les bergers, les éleveurs, les propriétaires (bovins, ovins, caprins, volailles, chiens, etc.), les vendeurs de produits animaliers, les travailleurs d’abattoirs et la population en générale, a précisé la directrice pays du projet Breakthrough Action Dr Traoré Awa Konaré.

Makan SISSOKO

autho

Makan Sissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER