single

Selon les responsables de la mairie, le problème lié au budget n’est plus qu’un mauvais souvenir

Les responsables des services techniques de la mairie du District de Bamako planchent, depuis mardi, sur l’élaboration du programme de leurs activités au titre de l’année 2021. L’ouverture de cet atelier a été présidée, dans les locaux de la municipalité, par le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, en présence des membres de son équipe.
Cet exercice d’élaboration des activités qui se fait avant chaque nouvel an, n’a pas été possible cette année à cause de la contrainte budgétaire de la mairie, selon ses responsables. L’impact de la Covid-19, qui fouette sans pitié le monde entier, est passé par là. Cependant, ce problème lié au budget est désormais derrière la municipalité. D’où la tenue de cette rencontre, qui prend fin demain.

D’après le maire du District de Bamako, cet atelier constitue une opportunité pour les participants de se familiariser avec les techniques d’élaboration du budget en mode programme. Cet autre challenge qui attend les collectivités territoriales dans un horizon très proche.
Adama Sangaré avait auparavant fait savoir que la planification est une fonction de base importante et essentielle de la gestion. Il ajoutera que la procédure ordonnée est possible grâce à la planification. «La planification indique la manière dont les objectifs sont atteints et anticipe les activités longtemps à l’avance», a-t-il expliqué. Bref, pour l’édile, planifier un programme d’activités, c’est le découper en différentes étapes, optimiser le déroulement et le suivi de la réalisation. Pour parvenir à cela, d’après lui, il est impératif, pour les agents chargés de l’application du programme, de «collaborer et de cultiver l’esprit d’équipe, en vue de l’atteinte des objectifs fixés».

Bembablin DOUMBIA

autho

Bembablin Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT
editor

Le fil conducteur

TWITTER