single

Macina a abrité samedi dernier un atelier d’orientation des acteurs sur la gratuité des soins en faveur des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans. Placé sous la présidence de Tiemoko Diaguiri Magassa, 1er adjoint au préfet, cet atelier a regroupé les autorités administratives, politiques, les représentants des femmes et des jeunes, ainsi que les partenaires œuvrant dans le domaine de la santé.

Organisé par la direction générale de la santé et du développement, en partenariat avec l’UNICEF, l’atelier a été animé par une équipe composée de représentants de niveaux régional et national. Il s’agissait de rendre opérationnelle la gratuité des soins en faveur des femmes enceintes, des enfants de moins de cinq ans, et de mener la réflexion sur la planification familiale en rapport avec les reformes du système de santé.

L’objectif général de la rencontre était de renforcer les capacités d’un nombre d’acteurs de la santé de niveaux national, régional et local pour la mise en œuvre de l’opérationnalisation de la gratuité.

Plus spécifiquement, il s’agissait de finaliser des outils district (plan et cartographie) de mise en œuvre de la gratuité au niveau de chaque district, d’orienter les acteurs locaux sur la gratuité et de valider les outils districts au niveau de la région.

Il faut noter que devant la persistance de la faiblesse des indicateurs d’utilisation et de qualité de services et de taux de mortalité infanto-juvénile et surtout maternel, notre pays s’est engagé depuis une quinzaine d’années dans une série de réformes centrées sur la gratuité des soins à des groupes spécifiques, notamment les femmes enceintes présentant des dystocies et les enfants de moins de 5 ans.

Toutes ces reformes tendent à corriger les goulots d’étranglement en rapport avec l’accessibilité financière des populations aux soins de santé.

À l’issue des travaux de l’atelier, le 1er adjoint au préfet à inviter les participants à la rencontre à saisir cette opportunité pour soutenir les acteurs de santé, afin de sauver les vies humaines.

Amidou O. KONÉ
Amap-Macina

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER