single

L’atelier a permis de sensibiliser les acteurs pour la défense des droits des femmes et des filles


Les hommes et les garçons ont un rôle important à jouer dans la prévention des Violences basées sur le genre (VBG) et dans la défense des droits des femmes et des filles. Pour jeter les jalons de la mise en place de la coalition nationale entre les hommes et les garçons engagés en synergie avec l’Institut mondial pour l’autonomisation des femmes (IMAF), les coordinations de la jeunesse, les Parlements d’enfants et les ministères (promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et de la Jeunesse) à travers les directions régionales de Ségou et Mopti, Care international-Mali dans le cadre de son projet «Empowerment des femmes/filles et gouvernance de la société civile (PEF-GS/GEWEP)» a organisé du 28 au 29 décembre 2020 un atelier inter-régional dans la Cité des Balanzans.
Les travaux se sont déroulés dans un hôtel de la place, en présence du directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Ségou, Siné Dembélé, de la cheffe de file du Consortium AMAPROS/ASSAFE, Adam Diaw, du coordinateur de l’IMAF, Kassoum Coulibaly, du chef de projet GEWEP III, Abdoulaye Moussa Touré et du directeur régional de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de Ségou, Danzeni Coulibaly.

Véritable cadre d’échanges et de partage, l’atelier de deux jours a permis non seulement de mobiliser les points focaux spécialisés sur les thématiques de la masculinité positive en vue de lutter contre les VBG, mais aussi de mettre en place un réseau national de «champions hommes et garçons» engagés.
La cheffe de file du Consortium AMAPROS/ASSAFE a déclaré que la lutte contre les VBG passera forcément par l’approche de la masculinité saine et positive des hommes et garçons engagés.
Adam Diaw dira que cet atelier est opportunité pour interpeller les différents acteurs afin de permettre un engagement positif et sain des hommes et garçons pour la défense des droits des femmes et des filles.
Care-Mali, à travers le projet GEWEP III dans les Régions de Bougouni, Mopti, Ségou et Tombouctou en partenariat avec le consortium AMAPROS/ASSAFE, pose le jalon d’une vraie transformation des normes sociales à travers l’implication des hommes et des garçons. Ceci passe par la mise en place des groupes de soutien, des comités VBG au niveau des villages et quartiers ainsi que des coalitions au niveau communal, local et régional.

À en croire Danzeni Coulibaly, l’approche sur la masculinité saine et positive du projet «Empowerment des femmes/filles et gouvernance de la société civile (PEF-GS/GEWEP)» est une véritable arme de combat pour la stabilité et la cohésion sociale. Il ajoutera que c’est la raison fondamentale qui a motivé Care-Mali à impliquer les hommes et les garçons, en tant qu’acteurs aux côtés des femmes et filles pour les accompagner et créer ainsi un cadre d’échanges dans les ménages et la société sur tous les plans. Le directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Ségou a souligné quelques défis dans la mise en œuvre de cet ambitieux projet qui vise des stratégies de changements sociaux durables par l’implication des hommes. Siné Dembélé a évoqué les normes sociales de genre persistantes et discriminatoires qui compromettent l’autonomisation des femmes, la faible capacité opérationnelle de la société civile ainsi que le manque d’alliances engagées avec les hommes et d’autres acteurs stratégiques pour s’attaquer efficacement aux causes profondes de l’inégalité entre les sexes.
L’atelier a été marqué par la remise de divers certificats aux acteurs qui se sont illustrés par leur engagement en faveur de la transformation des normes sociales.


Mamadou SY
Amap-Ségou

autho

Mamadou Sy

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER