single

A peine rentré d'une série de visites l'ayant conduit au Niger, au Ghana et en Guinée, du 6 au 8 janvier dernier, le colonel Assimi Goïta s'est rendu samedi dans les zones de rayonnement de l'opération "Eclipse". Objectif : constater de visu la mise en place du dispositif sur le terrain. Accompagné par l'ambassadeur de France au Mali, le colonel Assimi Goïta a été reçu au Poste de commandement de la Force française Barkhane où les deux personnalités ont reçu des explications sur les opérations en cours singulièrement dans la zone des trois frontières. « Eclipse », pour rappel, est une grande opération conjointement menée par les Forces armées maliennes et la Force Barkhane. Le but est de lutter contre le terrorisme. Une semaine après son lancement, l’opération a engrangé des résultats très encourageants. Pas moins d'une soixantaine de terroristes neutralisés et des renseignements déterminants obtenus sur l'ennemi.



L’objectif à terme est de détruire tous les lieux servant de refuges aux terroristes afin de permettre la réimplantation de l'administration et des services sociaux de base dans le Gourma. Tout en marquant sa grande satisfaction face à un tel partenariat de combat pour vaincre le terrorisme, le vice-président de la Transition a rassuré les partenaires français de la Force Barkhane de l'accompagnement indéfectible des autorités maliennes qui demeurent d'ailleurs convaincues qu'aucun pays seul ne sera suffisamment prêt ou outillé pour faire face à la menace terroriste.


Le colonel Assimi Goïta s'est successivement rendu à Gossi où opèrent les FAMa et leurs partenaires de la Force Barkhane. Après Gossi, le vice-président s'est rendu sur le site du groupement tactique conjoint dans le secteur de Hombori. Le chef du détachement du 33è Régiment des commandos parachutistes a estimé qu’une telle collaboration entre FAMa et Barkhane peut bien être concluante. Le partenariat de combat se passe bien au sein du groupement conjoint. Les militaires français se réjouissent du comportement de leurs partenaires maliens.



Lire aussi : Réforme du secteur de la sécurité : Focus sur le retour de l’administration dans les régions du nord et du centre


Pour le bilan de la semaine écoulée, cette force conjointe a engagé le nettoyage de la forêt de Serma en y détruisant un atelier de fabrication d'engins explosifs improvisés, une infirmerie de campagne. Les hommes ont saisi aussi de nombreuses motos et munitions et en capturant une dizaine de terroristes déjà remis à la gendarmerie.

Il importe cependant de signaler que les groupes armés terroristes changent de plus en plus de mode opératoire en entreposant leurs moyens logistiques dans les villages acquis à leur cause. D'où l'indispensable collaboration des populations.


La Rédaction

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER