single
«Devoir de changement». C’est le titre du deuxième recueil de poèmes du jeune écrivain malien, Modibo Ibrahima Kanfo, édité par Innov éditions. Après une première publication intitulée “Au-delà de l’apparence”, l’auteur a enrichi sa bibliographie avec ce second ouvrage qui incite les jeunes à s’intéresser à l’écriture. Pour le natif de Tombouctou, c’est la démystification de l’écriture qui est en marche, c’est pourquoi il se donne comme mission deformer toujours avec plaisir dans les universités et les lycées, en passant par les lieux culturels du pays, les jeunes pourles attirer vers le monde de l’écriture.

Ce recueil de 74 pagesest composé de 17 poèmes qui incitent au changement. Parmi ces ouvrages de littérature en vers, on retrouve «Mon premier souci», «Les éternels dominés», «Séparation», «Pour changer notre état, notre état doit changer» … L’auteur invite ses compatriotes au patriotisme, à la célébration de l’être aimé, aux souvenirs d’enfance et aux douleurs de la séparation. Cette nouvelle parution est une invitationà la citoyenneté, au patriotisme, à l’amour de la patrie et à avoir le sens élevé de la responsabilité. Ces textes restituent ces valeurs avec un mélange d’originalité, de simplicité et d’innovation vers une refondation de la poésie.

Dans un passage du livre, il soutient que «Le Kanfonien et la Kanfonienne attestent à souhait un nouvel épanouissement, une nouvelle manifestation de forme poétique, ces deux formes poétiques composent ce recueil qui est le fruit d’un travail méticuleux, résultant d’une inspiration mûrie et polie à la lame d’une injection qui se veut plus créative et non contraignante».

Modibo Ibrahima Kanfo est doté d’un esprit de créativité qu’il laisse transparaître par des codifications, des néologismes et beaucoup d’autres changements dans l’écriture. Il entend surpasser ses prédécesseurs en apportant des améliorations dans le monde de l’écriture par de nouvelles formes de poème comme Kanfonienne, le Kanfonien, le poème-caméléon.

«Que je sois endormi ou réveillé, de toutes les nobles intentions quihantent mon esprit». De cet engagement du poète découlent les thèmes qu’il aborde et oriente l’opinion de ses lecteurs sur ce qu’ils doivent faire. à travers ces textes, les choses qui semblent les plus obscuresdeviennent limpides et celles qui paraissent les plus viles deviennent les plus indispensables.

L’écrivain, originaire de Tindirma dans la Région de Tombouctou, est né le 28 août 1996 à Nioko Région de Koulikoro. Après une maîtrise en lettres modernes en 2017 à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB), le jeune écrivain décide d’approfondir ses connaissances. Deux années après, il décroche un master en littérature française dans la même Université. Il est cofondateur et actuel président du Mouvement des jeunes écrivains dénommé : «Les jeunes esprits de la littérature malienne» (JELMA).

Amadou SOW

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER