single

Dans la zone dite des «trois frontières», la Force française Barkhane et les armées nationales (Mali, Niger et Burkina) ont engrangé plusieurs succès au cours des opérations menées à partir du 24 février dernier, contre les groupes armés terroristes (GAT). Selon un communiqué publié samedi dernier, le 24 février dernier, dans la zone de N’Daki au Mali, la Force Barkhane à travers une frappe aérienne a neutralisé quelques GAT et détruit deux motos.

Dans le Liptako et plus précisément au sud d’Indelimane, précise le document, la Force Barkhane a mené une action combinée contre des forces du mal le 26 février dernier. Au cours de laquelle des Mirages 2000 en vol ont procédé à une frappe de plusieurs bombes à l’endroit d’un regroupement de nombreux GAT.

Le communiqué ajoute que le Groupement commando (GC) de Barkhane qui a été déployé sur la zone de la frappe a été pris à partie par des GAT sur place. Cette action combinée, selon la Force Barhkane, a permis de neutraliser de nombreux terroristes et de saisir ou détruire 3 armes d’infanterie, 3 mitrailleuses, de nombreuses munitions, 12 motos et 5 équipements de communications.

Par ailleurs, une opération de ravitaillement au profit de la Force Barkhane depuis la base militaire de Gao jusqu’à celle de Tombouctou a été conduite par le Sous groupement logistique n°2 du Groupement tactique désert (GTD) logistique (LOG) Charente. La Force Barkhane a souligné que le convoi de ravitaillement, composé de quatre-vingt-trois véhicules, s’est élancé le long du fleuve Niger pour un raid logistique aller-retour de plus de 800 kilomètres.

En outre, il ressort de ce communiqué qu’au cours de la semaine dernière, les opérations de la Force Barkhane ont porté sur l’appui à la stabilisation, le renforcement des capacités militaires et des structures étatiques à Gossi. Dans ce cadre, a-t-il précisé, le fossé anti-pickup et l’abri motos ont été réalisés avec le concours de la jeunesse de Gossi. Cette activité illustre le partenariat entre le Mali et l’équipe France, a réuni les équipes de coopération civilo-militaire des Forces armées maliennes et de Barkhane ainsi qu’un représentant français en charge de la stabilisation.

Ce document de la Force Barkhane a signalé que des initiatives équivalentes sont également réalisées dans les villes de Ménaka, Gao, Tombouctou et Labbezanga. Il est utile de préciser que du 24 au 2 mars, les avions de la Force Barkhane ont réalisé 68 sorties, parmi lesquelles 20 sorties chasse, 27 sorties ISR (intelligence, surveillance, reconnaissance) et 21 missions de transport ou de ravitaillement.

Mohamed D. DIAWARA

autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT
editor

Le fil conducteur

TWITTER