single

Les Mandékas ont remporté également les titres de meilleure joueuse, meilleure buteuse et meilleure gardienne du tournoi

L’AS Mandé, championne du Mali en titre, s’est qualifiée pour la phase finale de la première édition de la Ligue des champions féminine, en écrasant 4-0 les Sénégalaises de l'AS Dakar Sacré-Cœur, vendredi au Cap-Vert au compte de la dernière journée des éliminatoires de l’Union des fédérations ouest-africaines

Le Mali sera bien présent à la phase finale de la première édition de la Ligue des champions féminine, prévue en novembre en é_gypte. Le vendredi 30 juillet, les championnes du Mali de l’AS Mandé ont validé leur ticket pour la grande messe du football continental, en battant sèchement 4-0 l’AS Dakar Sacré-Cœur, lors de la troisième et dernière journée des éliminatoires de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA).

Les Mandékas, comme on les appelle, n’ont jamais tremblé dans ce choc avec les Dakaroises. Dès la 3è minute, elles prennent la bonne direction de marche, en ouvrant le score grâce à Bassira Touré (1-0).

Peu après le quart d’heure (17è min), Fatoumata Diarra, élue meilleure joueuse du tournoi, double la mise pour les championnes du Mali (2-0), avant que Bassira Touré n’enfonce le clou, en transformant un penalty à la 23è minute (3-0). Les protégées du coach Issa Kolon Coulibaly partent à la pause avec cette confortable avance et n’avaient plus rien à craindre pour la suite des événements. D’autant qu’au retour des vestiaires, l’avant-centre Awa Touré y alla également de son but, portant ainsi le score à 4-0 (87è min).

Grâce à ce succès, l'AS Mandé termine en tête du classement avec 7 points, synonyme de qualification pour la phase finale de la première édition de la Ligue des champions féminine. Au total, les Mandékas ont livré trois matches pour deux victoires et un nul. Lors de leur première sortie, les joueuses du coach Issa Kolon Coulibaly ont concédé le nul 2-2 face aux Sevens stars du Cap-Vert, avant d’infliger un cinglant 4-0 aux Determine Girls du Libéria lors de la deuxième journée.

Vendredi, l’équipe a terminé en beauté, en corrigeant l’AS Dakar Sacré-Cœur sur le même score de 4-0. Les championnes du Mali ont donc réalisé un parcours presque sans faute et cerise sur le gâteau pour notre représentant, Fatoumata Diarra et Aïssata Diallo ont enlevé, respectivement les trophées de meilleure joueuse et de meilleure gardienne de la compétition. Auteure de quatre réalisations, la première a également été désignée co-meilleure buteuse avec la Sénégalaise Nguenar Ndiaye. Une belle moisson en somme pour le Mali qui, avec cette qualification, intègre ainsi le Top 8 africain et tentera de devenir le premier pays à inscrire son nom au palmarès de la dernière-née des compétitions de la Confédération africaine de football (CAF).

«Je suis très heureux d’avoir conduit l’AS Mandé à la qualification en phase finale de la Ligue des champions féminine. Nous avons atteint notre objectif et la qualification est méritée. Je félicite les joueuses, elles ont réalisé un bon parcours et terminé avec une belle victoire», a réagi le technicien Issa Kolon Coulibaly. «Le travail n’est pas fini, au contraire nous demandons à la Fédération de prendre des dispositions pour permettre aux filles de bien préparer la phase finale du tournoi. Je remercie les dirigeants de l’AS Mandé du choix porté sur ma modeste personne pour diriger l’équipe», a ajouté l’ancien international qui a remplacé Rokiatou Samaké à deux jours du coup d’envoi de la compétition parce que la technicienne de l’AS Mandé ne dispose pas de licence A CAF.

à l’instar de son entraîneur, l’attaquante vedette de l’AS Mandé, Fatoumata Diarra, a exprimé sa joie, avant de se projeter vers la phase finale. «L’objectif était de se qualifier pour la phase finale, c’est chose faite. Tout le monde a joué sa partition, l’équipe a été sans reproche. Je suis contente d’avoir remporté deux trophées individuels que je dédie à mes coéquipières et à tout le peuple malien. Désormais, nous allons nous concentrer sur la prochaine étape, à savoir la phase finale», a dit celle que l’on appelle familièrement Fatim. Joint au téléphone, le président de l’AS Mandé, Boubacar Thiam, a félicité les joueuses et le staff technique d’avoir offert «cette qualification historique à notre pays».

«Je suis un président heureux et comblé. 24h avant le départ au Cap-Vert, j’ai assisté à la dernière séance d’entraînement de l’équipe. Je me rappelle, il pleuvait ce jour-là, mais toutes les joueuses étaient là. Elles m’ont promis la qualification et l’ont fait. Merci aux filles d’avoir honoré le Mali. Cette qualification fait chaud au cœur», a souligné Boubacar Thiam. «Nous demandons l’aide de toutes les bonnes volontés, afin que cette équipe puisse partir très loin dans la compétition, pourquoi pas remporter la couronne continentale», a ajouté le premier responsable des Mandékas.

De son côté, le président de la commission ad hoc du football féminin de la Fédération malienne de football, Me Famakan Dembélé, a rendu hommage aux championnes du Mali et témoigné sa reconnaissance à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à l’atteinte de ce résultat. «L’AS Mandé devient le premier club malien en Dames et Messieurs à intégrer une phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF. C’est une fierté pour les Maliens. Nous disons merci à l’équipe, mais le travail n’est pas fini, il faut aller chercher le trophée continental en égypte. Personnellement, je fais confiance aux filles pour aller loin dans la compétition et faire vibrer le peuple malien», a déclaré Me Famakan Dembélé. Les nouvelles championnes de la Zone A de l’UFOA sont rentrées au bercail, samedi, soit 24h après la fin du tournoi.

Djènèba

BAGAYOKO

*Obrigado : Merci en portugais
autho

Djènèba Bagayoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER