single

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile était dans la Région de Kayes pour s’imprégner des conditions de vie et de travail des Forces armées et de sécurité de la Zone de défense N°4. Arrivé vendredi dernier dans la cité des rails, le colonel Modibo Koné a eu droit à un cérémonial d’accueil au son de la fanfare de la garde nationale. Dans l’après-midi, la délégation ministérielle s’est rendue à Diboli pour constater le fonctionnement des postes de sécurité (douane, gendarmerie, police nationale, protection civile et eaux et forêts) installés dans cette zone frontalière du Sénégal. Le colonel Modibo Koné et sa délégation se sont rendus, samedi, au Camp militaire Mamadou Lamine Dramé de Kayes, avant de visiter la gendarmerie nationale, la garde nationale, la police nationale, la protection civile de la ville. Partout où il est passé, le colonel Modibo Koné a encouragé les hommes de troupes dans leur travail de sécurisation des personnes et de leurs biens.

«L’objectif de cette visite est de venir m’enquérir des conditions de vie et de travail des hommes qui sont engagés sur le théâtre. J’ai vu des hommes très engagés, dévoués et déterminés pour accomplir leur mission. Le message des plus hautes autorités du pays, à savoir le président de la Transition, Bah N’Daw, le vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et le Premier Ministre Moctar Ouane, est de féliciter les hommes, les encourager et de leur dire de maintenir cet élan de cohésion d’entente et de détermination pour la réussite de leurs missions», a déclaré le colonel Modibo Koné, après avoir partagé le repas de corps avec les troupes à la gendarmerie.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a déploré le fait que la Région de Kayes soit de plus en plus en proie à la menace terroriste. «C’est pour cela que je vous exhorte à plus d’engagement, de cohésion et d’esprit de sacrifice pour les idéaux, à savoir la défense de l’intégrité de notre territoire, la protection des personnes et de leurs biens», a-t-il déclaré. Il soulignera que la preuve de leur engagement est empreinte de la volonté de faire face à l’insécurité avec l’appui des plus hautes autorités du pays. «Nous avons bon espoir que nous allons réussir notre mission. Je vous exhorte à plus de courage et d’abnégation au travail. Je vous exhorte à assumer vos missions avec pragmatisme et professionnalisme», a dit le colonel Modibo Koné.

Au nom de la population, le gouverneur de la Région de Kayes, le colonel Moussa Soumaré, a tenu à exprimer toute sa reconnaissance au ministre de la Sécurité et de la Protection civile. «Le 7 janvier 2021, vous étiez à Kéniéba, en compagnie de deux autres collègues du gouvernement. Et dix jours plus tard, vous êtes encore là dans la Région de Kayes», a-t-il indiqué. Il a aussi rappelé que la présente visite est la suite de celles menées dans d’autres régions, ce qui témoigne de l’attachement du ministre Koné à la sécurité de nos concitoyens, son souci pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des hommes placés sous ses ordres.

Le gouverneur Moussa Soumaré a aussi attiré l’attention de l’hôte sur la sécurité car, malgré la conjugaison de ces efforts, «des défis sécuritaires et environnementaux restent énormes au niveau de la région », comme le ministre a pu le constater à Kéniéba. Et pour y faire face, il faut que les moyens, notamment les matériels roulants puissent être renforcés au niveau de ces unités et brigades, singulièrement au niveau du Sud, a fait savoir le chef de l’exécutif régional. «Le défi est énorme parce que Kayes est une région extrêmement riche et convoitée. Les richesses sont convoitées de façon normale mais aussi de façon anormale. Il y a une affluence de la population nationale et des étrangers, ce qui engendre l’insécurité», a souligné le colonel Soumaré.

Le ministre en charge de la Sécurité a dit avoir pris bonne note des difficultés évoquées exprimées par le gouverneur et les troupes, tout en assurant ses interlocuteurs que ces problèmes seront résolus dans un bref délai. Après sa rencontre avec les femmes à la gendarmerie nationale, le ministre Koné a rendu une visite de courtoisie aux notabilités de la ville. Des prières et des vœux pour la stabilité du pays ont été formés lors de cette visite qui intervient moins d’une semaine avant la fête de l’Armée (20 janvier).

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

autho

Bandé Moussa Sissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER