single

Le mercredi 9 juin 2021, aux environs de 9h20, une quarantaine d’hommes armés non identifiés ont fait irruption dans l’espace scolaire de Zon, un village situé sur la bande frontalière entre le Mali et le Burkina, à 25 Km de la ville de Koro.

Alertés par les populations de la venue de ces hommes armés, les enseignants et les élèves ont eu le temps de fuir pour se mettre à l’abri dans les champs. Les assaillants ont fait le tour des classes pour ramasser le matériel didactique et les effets personnels des élèves et des enseignants, pour ensuite les brûler dans la cours de l’école. Ils se sont ensuite dirigés vers le magasin de la cantine pour emporter des sacs de riz.Après leur forfait, ils se sont retirés dans la forêt.

Les groupes armés restent très actifs dans cette localité où ils règnent en maîtres absolus. De l’autre côté de la frontière au Burkina Faso, ils ont froidement assassiné, le samedi dernier, 160 personnes dans le village de Solhan, plongeant tout le pays dans le deuil.

Il faut signaler que l’école de Zon était la seule école fonctionnelle encore dans cette zone. Toutes les autres écoles avaient fermé suite aux menaces des hommes armés hostiles à l’apprentissage de la langue française. La nouvelle de l’incursion d’hommes armés dans l’espace scolaire de Zon s’est vite propagée dans les villages environnants, créant une panique générale au sein des populations.

Avec cette attaque, c’est tout le sud de la commune de Koro qui sera désormais privé d’écoles. Aux autorités de renforcer la sécurité dans la zone par la présence militaire afin de permettre la réouverture des classes au compte de l’année scolaire 2021-2022.

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER