single

L’Autorité de protection des données à caractère personnel a été créé en mai 2013

L’Autorité de protection des données à caractère personnel (APDP) a célébré, hier, la Journée mondiale de la protection des données personnelles. Pour l’occasion, elle a organisé un atelier de formation au profit des inspecteurs du travail et des gestionnaires des ressources humaines sur la protection des données personnelles des salariés. La rencontre a été présidée par son président, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara. Cet atelier qui prend fin ajourd’hui vise à contribuer au respect des droits consacrés par la loi portant protection des données à caractère personnel des employés lors du traitement de leurs données personnelles. Cela, conformément au thème retenu cette année : «La surveillance des employés sur les lieux de travail et la protection des données personnelles». À l’ouverture des travaux, le président de l’APDP a indiqué que le choix de cette thématique est loin d’être fortuit.

Selon Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara, avec le développement du numérique de plus en plus d’entreprises et d’administrations multiplient l’utilisation de dispositifs de surveillance des salariés comme la géolocalisation, les vidéo-surveillances, le contrôle des horaires de travail, des messageries électroniques, des écoutes et enregistrements des appels téléphoniques. «Par son pouvoir, l’employeur a le droit de contrôler et de surveiller l’activité des salariés pendant le temps de travail, à condition de respecter leurs droits fondamentaux et leurs libertés individuelles. Il doit informer préalablement les salariés de la finalité poursuivie par le dispositif de surveillance, de la durée de conservation des données et de leur droit d’accès et de rectification à leurs données», a expliqué le président de l’APDP. “Aussi, l’installation d’un dispositif de surveillance des salariés doit être déclarée par l’employeur à l’APDP avant sa mise en œuvre”, a-t-il ajouté.

“L’atelier donnera donc l’occasion aux participants de se familiariser avec le concept de données à caractère personnel, qui met la sécurité humaine au cœur de sa démarche”, a dit Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara. Pour lui, les enseignements qu’ils en tireront devraient leur être utiles dans la mesure où, ils seront appelés à les appliquer immédiatement dans le cadre de leur fonction.

L’Autorité de protection des données à caractère personnel a été créée par la loi n°2013-015 du mai 2013 portant protection des données à caractère personnel en République du Mali. Elle est chargée d’assurer la protection des données personnelles de tous les individus vivant sur le territoire national. Elle fixe, entre autres, les normes et finalités de la collecte, du traitement et de la conservation des données personnelles. En outre, l’APDP doit, conformément aux dispositions de la loi susmentionnée, veiller à ce que l’information respecte l’identité humaine, les droits de l’Homme, la vie privée, les libertés publiques et individuelles.


Makan SISSOKO

autho

Makan Sissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER